Portfolios

En Albanie, 170 000 bunkers en héritage

11 photos

Ce sont des monstres échoués sur les plages, des amas de béton enracinés au cœur des champs. Quelque 170 000 blockhaus parsèment l’Albanie, soit aujourd’hui près d’un pour seize habitants. Érigés entre 1967 et 1991, à l’initiative d’Enver Hoxha, ces blockhaus étaient dédiés à la protection contre une attaque nucléaire imaginaire, obsession de ce dictateur communiste paranoïaque. Aujourd’hui, ces bunkers ont parfois été retournés, ou sont à moitié détruits ou métamorphosés en bars, magasins...

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

  1. © Elisa Perrigueur

    Dans les entrailles de l’impressionnant « Bunker 1 », l’abri antinucléaire d’Enver Hoxha : Immense et construit dans le plus grand secret entre 1972 et 1978, ce bunker aujourd’hui appelé « Bunker 1 » est l’une de ces structures érigées en vue de protéger l’élite albanaise en cas d’attaque nucléaire. Niché au nord-ouest de la capitale Tirana, il symbolise à lui seul la paranoïa du dictateur Enver Hoxha (1908-1985). Construit à 100 mètres sous la montagne, l’édifice comporte cinq niveaux et 106 chambres. Enver Hoxha aurait eu l’idée de cette construction à l’issue d’une visite en Corée du Nord, en 1964.

    Aujourd’hui, l’endroit est devenu un musée fréquenté par les touristes étrangers. Les longs couloirs angoissants sont toujours dotés de vieilles boîtes à oxygène, prévues en cas d’attaque chimique. Les chambres auxquelles ils mènent ont été réaménagées par des artistes pour raconter l’histoire contemporaine de l’Albanie, de l’annexion italienne en 1939 à la mise en place de la dictature communiste d’Enver Hoxha en 1945. D’abord pro-staline, puis maoïste, l’Albanie s’est, sous son pouvoir, progressivement isolée du monde socialiste. Sur les murs du Bunker 1 s’affichent les chiffres de la dictature : 13 692 personnes ont fui le pays, officiellement 988 sont morts en tentant de s’en échapper. Quelque 34 000 personnes ont été détenues dans des camps de travail forcé ou des villages d’internement, même si ce chiffre est partiel, selon l’historienne Enriketa Papa. 5 587 personnes ont été exécutées, dont de nombreux opposants politiques et représentants religieux (selon les données affichées dans le Bunker 2, au centre-ville de Tirana). En 1967, le dictateur Enver Hoxha a en effet proclamé l’Albanie « premier État athée du monde », détruisant les édifices religieux à travers le pays.

    • Peinture de gauche : Carte abimée du « pays des aigles », dans l’une des chambres du Bunker 1. 
    • Peinture de droite : L’un des couloirs menant aux chambres sans fenêtre du Bunker 1.
Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Bastien Doudaine / Hans Lucas
Portfolio — 7 photos
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Portfolio — 13 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 15 photos
par Guillaume Binet / MYOP avec Sara Cincurova

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — France
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Économie
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal — Économie
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange