En Cisjordanie, la drogue aussi rend fou

Par

Le prix Isem (ImageSingulières-ETPA-Mediapart) a été remis samedi 1er juin à Sète au photographe Romain Laurendeau. Son travail en Algérie a déjà été publié sur Mediapart, on peut le revoir ici, ou . Ce prix vise à l'aider à développer ou achever dans l’année un travail en cours, intitulé « Génération Mister Nice Guy : une jeunesse palestinienne sous emprise » et traitant des ravages du cannabis de synthèse auprès des jeunes en Cisjordanie. C’est au vu de ces premières images d’un centre de désintoxication que le prix (auquel concouraient quelque 300 photographes) lui a été attribué.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Al-Eizariya, Cisjordanie. Le mur de séparation entre Al-Eizariya et les colonies israéliennes (à gauche). C’est dans cette zone de non-droit, une zone C, que se trouve le centre de désintoxication de l’association Al-Sadiq.

Voir tous les portfolios