Les Samaritains, communauté de 800 âmes menacée de disparition

Par

C’est l’une des plus petites communautés ethniques et religieuses au monde. Avec quelque 800 adeptes, les Samaritains ne sont ni juifs ni musulmans, même s'ils se considèrent comme les descendants directs des tribus d’Israël et s’ils parlent l’arabe palestinien dans leur communauté près de Naplouse. Ce statut leur offre une certaine liberté, dans ce territoire traversé par de multiples conflits.

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Communauté des Samaritains, mont Garizim, Naplouse, Palestine. Juin 2018. Sur le mont Garizim, ces ruines sont les vestiges du grand temple religieux samaritain datant de 330 avant J-C. Marqueur fondamental de la différence avec les Juifs, le mont Garizim est considéré par les Samaritains comme lieu saint principal, en lieu et place de Jérusalem. Devenu attraction touristique, ce site est sous la surveillance de Tsahal, l'armée israélienne.

Voir tous les portfolios