Pas-de-Calais : sur les traces des vestiges laissés par les exilés

14 photos

Depuis le mois de janvier, 17 000 migrants ont tenté de traverser la Manche sur des « small boats ». Les abords de Calais étant particulièrement surveillés, les passages s’effectuent désormais depuis des plages plus éloignées, comme dans le Boulonnais. Les vestiges enfouis dans les dunes ou abandonnés sur la plage, souvent invisibles aux yeux des promeneurs, sont les témoins de ces traversées désespérées vers l’Angleterre.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Édouard Bride

    Plage de la Slack entre Wimereux et Ambleteuse, le 15 septembre 2021. La problématique migratoire ne se circonscrit plus uniquement à Calais et Grande-Synthe (Pas-de-Calais), les deux points de fixation historiques. Depuis deux ans, au fur et à mesure de la montée en puissance des traversées par la mer, des traces furtives de passages de migrants étaient parfois visibles sur les plages et surtout dans les dunes du Boulonnais, comme des manuels de gilets de sauvetage abandonnés à même le sable ou des vêtements accrochés aux fourrés. Mais elles restaient relativement éparses.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 20 photos
par Gabriel Gauffre et Sadak Souici / Agence Le Pictorium
Portfolio — 13 photos
par Rachida El Azzouzi

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal — France
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal — France
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard