Un cri de colère contre les féminicides

Par

Devant le Panthéon, le collectif féministe « On arrête toutes » a restitué le 20 juin le scénario macabre des 66 féminicides perpétrés en France depuis le début de l’année 2019. L’action s’inscrit dans une ambition plus large, celle de lancer le 8 mars 2020 une grève massive des femmes, comme en Suisse ou en Espagne.

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. À 19 h 40, ce jeudi 20 juin, elles sont 66 femmes, maquillées de sang et de bleus, à se tenir debout en rangées sur l’esplanade du Panthéon à Paris. Toutes représentent des femmes tuées en France par leur conjoint ou anciens compagnons depuis le 1er janvier, selon le décompte du groupe Féminicides par compagnons ou ex.

Voir tous les portfolios