Portfolio

Un cri de colère contre les féminicides

1 photo

Devant le Panthéon, le collectif féministe « On arrête toutes » a restitué le 20 juin le scénario macabre des 66 féminicides perpétrés en France depuis le début de l’année 2019. L’action s’inscrit dans une ambition plus large, celle de lancer le 8 mars 2020 une grève massive des femmes, comme en Suisse ou en Espagne. Lire aussi notre enquête : Des féminicides qui auraient pu être évités

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Illustration 1
    © Pierre Michel Jean

    À 19 h 40, ce jeudi 20 juin, elles sont 66 femmes, maquillées de sang et de bleus, à se tenir debout en rangées sur l’esplanade du Panthéon à Paris. Toutes représentent des femmes tuées en France par leur conjoint ou anciens compagnons depuis le 1er janvier, selon le décompte du groupe Féminicides par compagnons ou ex.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié