Jérôme Cahuzac doit être entendu, sur sa demande, par la justice afin d'avouer ses comptes à l'étranger. Il a perdu son poste de ministre du budget. Il a également gaspillé son honneur. Non pas avec ce message (tweet) à sa façon qui, en décembre, accueillait les informations de Mediapart concernant ses manigances helvètes, si peu faites pour donner l'exemple en nos temps de crise et de rigueur.