Jan Fabre: «Nous vivons une orgie de tolérance»

Par
De passage par Paris, avant le Festival d'Avignon cet été, Jan Fabre y a une nouvelle fois fortement impressionné le public du Théâtre de la Ville, son nouveau spectacle prenant une résonance toute particulière dans le contexte économique et social. Charge satirique contre la société de consommation, L'Orgie de la tolérance marque un retour au théâtre politique frontal des années 70 à travers une esthétique très contemporaine. C'est aussi une farce sur les ravages quotidiens d'une extrême droite omniprésente. Entretien vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des Chesterfield; des Caddie. Deux objets, deux marques au centre de la scène. Pour dire la société de consommation, sa facticité. On le sait : Jan Fabre montre les choses, sans détour. Il nous avait moins habitué à l'humour, il y plonge cette fois avec bonheur pour dire l'horreur, la laideur d'un système duquel il ne s'exempte pas.