« L’arrêt du tabac est la seule alternative anticapitaliste »

Auteur d’un essai politique sur le tabac, le cardiologue Olivier Milleron interpelle les militants de gauche fumeurs : pourquoi continuer de financer un capitalisme prédateur ? Aux côtés de Martin Drago, de l’Alliance contre le tabac, il rappelle les ravages sociaux et environnementaux de l’industrie du tabac.

Pourquoi fumer, c’est de droite ? C’est le titre, provocateur, de l’essai publié par le docteur Olivier Milleron, cardiologue à l’hôpital Bichat à Paris. Ce livre ne parle presque pas de santé. Il part d’une incrédulité : le docteur Milleron a fréquenté de nombreux milieux militants, à gauche, mais n’y a jamais « entendu d’appel au boycott des entreprises du tabac ni de débat sur la nécessité d’arrêter de fumer ». À ses yeux, pourtant, « l’arrêt du tabac est la seule alternative politiquement justifiable si on se considère anticapitaliste ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié