Logement abordable: l’impuissance de la mairie de Paris

Par Alexander Abdelilah et Mathieu Périsse (We Report)

Depuis vingt ans, Bertrand Delanoë puis Anne Hidalgo ont fait du logement l’une de leurs priorités. Mais derrière le totem du logement social, la commune a vu ses marges de manœuvre se réduire et peine à exercer un réel contrôle sur les acteurs privés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Paris se vide. Du moins ces dernières années. Depuis 2012, la commune perd plus de 10 000 habitants par an, selon l’Insee. Pour la capitale française, qui gagnait au contraire 16 000 habitants par an entre 2006 et 2011, l’inversion de tendance est spectaculaire. D’autant que la population augmente dans tous les autres départements d’Île-de-France sur la même période.