Apple franchit le cap symbolique des 1 000 milliards de dollars de capitalisation boursière

Apple est devenu jeudi 2 août la première société cotée à New York à franchir le cap des 1 000 milliards de dollars en Bourse. Son succès technologique et commercial ne se dément pas. Mais le groupe est aussi un adepte de l'évasion fiscale.  Retour sur les zones d'ombre du géant californien, à l'occasion d'un débat à Mediapart, entre un porte-parole d'Attac, une militante écologiste et un délégué syndical d’Apple.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Apple est devenu jeudi 2 août la première société cotée à New York à franchir le cap des 1 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, grâce à des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, portés, en particulier, par une hausse du prix de l'iPhone, qui attire malgré tout toujours les consommateurs.