Poisson: à la pêche aux subventions dans les eaux troubles de l'UE

Par
Bienvenue dans l'univers opaque des subventions européennes! Après les vrais bénéficiaires des subventions de la Politique agricole commune, l'équipe de Jack Thurston s'est penchée sur les aides accordées au titre de la Politique commune de la pêche. Plus de huit milliards d'euros ont tout de même été déboursés entre 1994 et 2006, et souvent doublés par le biais des aides nationales. Ses trouvailles donnent le mal de mer. Cher, très cher, et de plus en plus rare, poisson. Analyse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 24 mars 2003, le navire de pêche danois Henriette a bénéficié, si l'on peut dire, d'une subvention de 101.964 euros de l'Union européenne au titre de la politique de désarmement et de destruction des bâtiments anciens, visant en principe à réduire les surcapacités d'une flotte européenne qui opère dans des eaux où les poissons sont de plus en plus rares. Surprise, le 8 mai de la même année, le même navire, qui devait finir sa vie chez les ferrailleurs, obtient un nouvelle subvention, de 102.157 euros, cette fois au titre d'un transfert vers un pays tiers. Le propriétaire non identifié de ce zombie qui continuera à écumer les mers peut remercier le contribuable européen.