«Midi Libre»: les dessous d’un journal en crise économique

Par Benjamin Téoule (Le D’Oc)

Outre une baisse chronique de sa diffusion papier et de ses ventes en kiosque, le quotidien régional connaît une inquiétante chute des recettes publicitaires. Or le plan triennal engagé après le rachat du titre par le groupe La Dépêche arrive à terme. Le PDG Jean-Michel Baylet semble contraint de solliciter un nouvel emprunt auprès des banques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est inédit. La diffusion payante du journal Midi Libre vient de passer sous la barre hautement symbolique des 100 000 exemplaires par jour.