A Marseille, des campagnes municipales sous pression sociale

Par Jean-Marie Leforestier (Marsactu)

La réforme des retraites et les tensions sociales liées à la fin de mandat de Jean-Claude Gaudin entraînent des incidents de campagne réguliers, auxquels doivent faire face les candidats LR et LREM, mais avec lesquels ils savent aussi jouer.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce vendredi 14 février, Martine Vassal se fraie un chemin au milieu des policiers qui forment un corridor à la sortie du théâtre du Gymnase, où elle vient de présenter ses colistiers. Une vingtaine de fonctionnaires ont enfilé leur brassard orange en toute hâte et ont fait le court chemin depuis le commissariat de Noailles pour protéger la sortie de la candidate Les Républicains à la mairie de Marseille et lui permettre de filer dans sa voiture électrique de campagne.