Le JT de la Parisienne Libérée. «Urgence toute!»

Par

L'état d'urgence en rimes et en rythme : guerre totale, police politique, espionnage et idées cadeaux. Bonne année 2016 !

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le JT de la Parisienne Libérée: «État d'urgence» © La Parisienne Libérée

Voir sur VimeoTélécharger le fichier audio

Bienvenue sur notre antenne, on garde la cadence
Avec une édition spéciale « état d’urgence »
Au menu de ce journal : terreur officielle
On parlera de guerre totale et sans doute éternelle

La police politique ne se cache donc plus
Perquisitions, assignations et gardes à vue
Retour sur la manif place de la République
Et quelques suggestions pour un Noël féerique.

Astrid nous donnera des nouvelles des centrales
Et tout au long de cette édition spéciale
Témoignages, analyses, pour vous éclairer
Notre experte Candice sera à mes côtés

«Pour vous éclairer, notre experte Candice sera à mes côtés» «Pour vous éclairer, notre experte Candice sera à mes côtés»

# Guerre Totale

  • Voyons pour commencer comment tout a basculé. Ou plutôt comment tout a continué exactement comme avant, en s’aggravant brutalement

« Vendredi 13 novembre, dans la nuit » « Vendredi 13 novembre, dans la nuit »

Vendredi 13 novembre, dans la nuit
Des centaines de personnes sont tuées, blessées, à Paris
F. Hollande : « Dans un acte de guerre organisé de loin » [source]
Par plusieurs attentats revendiqués par l’État islamique
En quelques heures la France est saisie de panique

Nombreux sont ceux qui perdent un proche, un ami
Chacun cherche comme il peut à construire son récit
Qui sont ces meurtriers ? Pourquoi nous attaquent-ils ?
Nos connaissances du Proche-Orient sont fragiles

L’état d’urgence est immédiatement décrété
Les frontières contrôlées et devant le Congrès
Le président s’exprime très solennellement
Candice, vous y étiez, quel est votre sentiment ?

– Eh bien, comment vous dire, c’est une métamorphose
Au moment d’applaudir, on voit la guerre en rose !
Le Sénat, l’Assemblée sont tombés sous le charme
Bientôt tous les Français voudront prendre les armes

Pour pulvériser, éradiquer, anéantir,
Écraser ces barbares, et peut-être même pire
« Le terrorisme ne détruira pas la République
Car c’est la République qui s’autodétruira ! »

– Il a vraiment dit ça ? – Ma foi oui, je crois bien
Nous sommes libérés du socialisme, enfin !
Il suffit d’observer le choix des références
Qui fondent notre guerre et cet état d’urgence

D’abord, comme vous savez, la « guerre au terrorisme »
Est un clin d’œil discret aux tenants du bushisme
Et la « sécurité, première des libertés »
C’est ce bon vieux slogan, toujours d’actualité

F. Hollande : « Nous sommes dans une guerre contre le terrorisme » [source]
G. Bush : « Our war on terror begins with Al Qaida but it doesn’t end there » [source]
M. Valls : « La sécurité, c’est la première des libertés » [source]
Campagne FN 1992 : « La sécurité, première des libertés » [source]

Mais le Front national et les faucons texans
Sont un peu timorés, alors le président
Du groupe socialiste à l’assemblée nationale
Préfère comme Goebbels parler de « guerre totale »

B. Le Roux : « La guerre doit être totale » [source]
J. Goebbels : « Wollt ihr den totalen Krieg ? » [source]

– Un grand merci Candice, pour ce tour d’horizon
Qui met en perspective notre situation
Si vous le voulez bien voyons donc maintenant
Ce que l’état d’urgence a changé concrètement

Bruno Le Roux : «La guerre doit être totale» Bruno Le Roux : «La guerre doit être totale»

 

# Police Politique

  • Les attentats ont eu pour conséquence d’installer une police politique en France. Elle existait déjà pour les sans-papiers, désormais, tout le monde pourra en profiter.

Le fait d’avoir une barbe ou une djellaba
Une « tête d’Arabe » ou de dire « Inch'Allah »
Le fait d’être activiste ou bien maraîcher bio
Vous met à la merci de zélés commandos

Perquisitions « musclées » à 4 heures du matin
On défonce votre porte, on réveille vos voisins
Et quand le lendemain vous ouvrez le journal
C’est vous qui faites la une de la presse régionale

On blesse vos enfants et on les terrifie
On menotte votre père et ses 80 bougies
Au diable la justice et l’efficacité
Pourvu que l’on agisse et que ce soit chiffré

On vous enferme chez vous et vous devez pointer
Trois fois par jour, sous peine d’être arrêté
Assigné sans recours, sans cadre judiciaire
Vous voilà sous l’emprise d’un régime arbitraire

Candice qu’en pensez-vous ? N’est-ce pas problématique ?
– Ma foi, je vous avoue que je trouve ça logique
Et puis personnellement, je n’ai rien à me reprocher
Toutes ces précautions me semblent justifiées

Il faut bien que l’État fasse preuve d’autorité
Les gens doivent obéir ou y être forcés
Je n’ai rien contre les pacifistes écolos
Mais je crains l’ultragauche et tous ses radicaux

– Voilà pourtant longtemps qu’ils n’ont tué personne
Parler de terrorisme, franchement, cela m’étonne…
– Moi, ils me terrorisent, eux et tous leurs Black blocs
Qu’on les mette au cachot, n’importe où, je m’en moque

Et qu’ils soient anarchistes ou bien au NPA,
Qu’ils se disent communistes ou d’Alternatiba
D’Attac ou du PG, fichés S, sans-papiers,
Je pense qu’il faudrait tous d’urgence les interner !

Quant à ces salafistes, bestiaux et primitifs
Je ne suis pas spécialiste mais qui sont les fautifs ?
Les Sarrasins, les Maures, les bédouins et les Beurs
Ou bien les bons Français victimes de la terreur ?

– Peut-être faudrait-il évoquer tout de même
Le désastre colonial et ses violences extrêmes
Nos amis assassins, nos clients richissimes
Nos alliés douteux et leurs violents régimes ?

– Allons, cela suffit, ne dites plus un mot !
Assez d’apologie ou je quitte ce plateau !
Au lieu de nous flageller, faisons plutôt confiance
À l’homme providentiel assigné à présidence...

– Restez, je vous en prie, on vous retrouve tout de suite
Pour parler de la manif place de la République

# 29 Novembre

  • Manif interdite et grosse présence policière. Plus de 300 interpellations arbitraires

Candice: «Nos vaillants CRS n'ont fait que leur travail, réprimant sans mollesse cet infâme bétail» Candice: «Nos vaillants CRS n'ont fait que leur travail, réprimant sans mollesse cet infâme bétail»

Candice, racontez-nous. Le 29 novembre,
Vous étiez donc sur place, nous aimerions comprendre
Quels étaient les mots d’ordre et quelle était l’ambiance
Place de la République contre l’état d’urgence ?

– Spectacle désolant, vraiment c’était affreux
Un triste ramassis de zadistes crasseux
Quelques intellectuels et soi-disant « braveurs »
Ne pouvant qu’inspirer le dégoût et l’horreur

Des milliers de personnes, couteau entre les dents,
Ont soudain mis le feu à des dessins d’enfants
Et les drapeaux français ornant le Mémorial
Ont fini calcinés sur l’Internationale

– Vraiment ? Vous l’avez vu ? – On me l’a raconté
– Et vous, vous l’avez cru ? – Pourquoi donc en douter ?

Nos vaillants CRS n’ont fait que leur travail
Réprimant sans mollesse cet infâme bétail
Et ça, je l’ai vu de mes yeux
Car j’étais restée cachée juste derrière eux !

– Vous avez bien fait de choisir votre camp
En toute objectivité c’était sans doute plus prudent
Un témoignage très clair qui honore la police
Merci de vos lumières, Candice.

[images : Taranis News]

# Joyeux Noël

  • Le père Noël est un Black bloc déguisé en rouge, qui balance des cadeaux sur tout ce qui bouge

« Voici venu Noël et toute la féérie des cadeaux à trouver pour les grands, les petits » « Voici venu Noël et toute la féérie des cadeaux à trouver pour les grands, les petits »

Voici venu Noël et toute la féerie
Des cadeaux à trouver pour les grands, les petits
Nous vous accompagnons dans cette tâche difficile
Avec quelques idées, peu coûteuses et utiles

Lacrymo dosette, sérum physiologique
Testé et approuvé place de la République
Environ 5 €, vous ne les regretterez pas
Vous vous ferez plein d’amis, c’est pratique, c’est sympa

Pour les plus fortunés, ce casque forestier
Permettra de profiter du droit de manifester
Un écran grillagé, deux coquilles antibruit
La nuque est protégée, il est discret, joli

Pot de chambre portable à faible encombrement
Tout en plastique durable, léger, élégant
Permettra à chacun, en cas d’arrestation,
D’attendre des heures pour rien et sans humiliation

Très appréciée en cas de perquisition
Et sert comme chacun sait à fermer la maison
La porte de rechange, blindée, prête à poser
Un cadeau certes étrange, mais tendance cette année

 

# Surveillance

  • Info de dernière minute : le Parlement s’engage à garantir nos libertés, grâce au travail acharné d’un vaillant député…

JJ. Urvoas: «Les noms dans l’histoire du chevalier d’Éon qui, pour Louis XV, s’habillait en femme pour pénétrer les secrets des cours européennes...» JJ. Urvoas: «Les noms dans l’histoire du chevalier d’Éon qui, pour Louis XV, s’habillait en femme pour pénétrer les secrets des cours européennes...»

[J.-J. Urvoas n° 1 – source]

« L’Assemblée nationale et le Sénat sont informés sans délai des mesures prises par le gouvernement pendant l’état d’urgence. Ils peuvent requérir toute information dans le cadre du contrôle et de l’évaluation de ces mesures. »

[J.-J. Urvoas n° 2 – source]
« Nous avons besoin de continuer à suivre les mouvements sociaux. Nous avons besoin de continuer à suivre par exemple ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes ou ce qui se passe dans ce qu’on appelle aujourd’hui les Zad. […] C’est la raison pour laquelle j’ai accepté, comme je le fais chaque fois que la possibilité m’en est donnée, d’essayer de réhabiliter les services de renseignement et de leur rendre le rang qui est leur rôle, et la place qui est nécessairement la leur, et le caractère indispensable qu’ils assument aujourd’hui. »

[J.-J. Urvoas n° 1]
« Nous ne devons avoir qu’un seul interlocuteur : le ministre de l’intérieur. »

[J.-J. Urvoas n° 2 ]
« Vous regardez la Rome antique et vous verrez le travail de Jules César qui avait inventé la première administration dédiée à la collecte du renseignement, qu’il appelait la frumentarii. »

[J.-J. Urvoas n° 1 ]
« Formellement j’ai besoin d’un deuxième vote pour vous demander également de me confier le soin d’assurer avec les compétences d’un rapporteur ce travail de veille quotidienne de suivi et de contrôle que je viens d’évoquer, qui est pour ? Qui est contre ? Qui s’abstient ? Je vous remercie. La réunion de la commission est terminée. »

[J.-J. Urvoas n° 2 ]
« Les noms dans l’histoire du chevalier d’Éon qui, pour Louis XV, s’habillait en femme pour pénétrer les secrets des cours européennes, celui du père Joseph qui était l’espion préféré de Richelieu ou l’espion que l’on disait de Napoléon, c’est-à-dire Schulmeister, sont des traces dans l’histoire qui montrent que quelle que soit la période on retrouve les services de renseignement. »

L’exécutant zélé des lois de surveillance
Va donc nous protéger contre l’état d’urgence ?
Monsieur Renseignement, gardien de la démocratie !
Autant confier au loup les clefs de la bergerie…
 

# Météo Nucléaire

  • Et on retrouve Astrid, pour la météo nucléaire

Astrid: «La seule bonne nouvelle de cet état d'urgence, c'est qu'il n'y a aucun risque d'attentat nucléaire en France !» Astrid: «La seule bonne nouvelle de cet état d'urgence, c'est qu'il n'y a aucun risque d'attentat nucléaire en France !»

À Gravelines, à Civaux, à Chinon, à Dampierre
Au Cruas, au Bugey, plein de petites misères
Coupe-feux défaillants, fuites incongrues
Enceintes de confinement qui ne confinent plus

Avec le terrorisme, le danger chimique
Se double d’une menace bactériologique
La seule bonne nouvelle de cet état d’urgence
C’est qu’il n’y a aucun risque d’attentat nucléaire en France

Nos centrales sont conçues pour pouvoir résister
Si un petit avion venait à s’écraser
Pas de souci non plus pour les plus gros
Puisque le risque n’est pris en compte dans aucun scénario

Nos piscines sont couvertes de tôle véritable
Quant aux tirs de drones, ils sont très improbables
Bref, vous l’avez compris, pas de quoi s’inquiéter
À tous, joyeux Noël et bonne année !

– Un grand merci Astrid, nous voilà rassurés
Pas besoin de stocker les pastilles iodées
C’est la fin de ce journal, bonnes fêtes aux préfectures
On se retrouve bientôt, pour de nouvelles aventures !

La Parisienne Libérée: «Bonnes fêtes aux préfectures !» La Parisienne Libérée: «Bonnes fêtes aux préfectures !»


© La Parisienne Libérée

 

L’ensemble des contenus de la rubrique « Rythm&News » est placé sous licence creative commons pour les usages non commerciaux. En cas de problème technique lié à la lecture des fichiers, vous pouvez essayer de les lire directement sur youtube et vimeo (vidéo) ou sur soundcloud(audio). Un grand merci à Mimoso pour son aide documentaire sur cette chronique.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale