Albert Fert : "Gardons un CNRS fort pour réussir la réforme de la recherche"

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Né en 1938, Albert Fert a reçu le prix Nobel de physique en 2007, avec l'Allemand Peter Grünberg, pour avoir découvert la "magnorésistance géante", phénomène qui a bouleversé l'informatique en permettant d'augmenter considérablement les capacités de stockage d'information des ordinateurs. L'expression "magnorésistance géante" désigne le phénomène par lequel l'aimantation de couches de fer et de chrome peut contrôler la circulation des électrons. Cela a donné naissance à une nouvelle forme d'électronique : la spintronique. C'est un parfait exemple de la manière dont une recherche fondamentale peut déboucher sur des applications industrielles très concrètes.

 

Albert Fert a mis en place une unité mixte de recherche Thalès-Cnrs-Paris Sud en 1995, laboratoire auquel il est toujours rattaché aujourd'hui. En 2003, il a reçu la médaille d'or du CNRS.

 

En 2004, quand se forme le mouvement des chercheurs, notamment autour de Sauvons la recherche, pour protester contre le manque de moyens pour les laboratoires et le manque de crédits pour titulariser les contrats précaires, Albert Fert a publiquement déploré la faiblesse des débouchés industriels pour les chercheurs, responsable à ses yeux du départ vers l'étranger de nombreux jeunes diplômés.

 

C'est à propos de la défense du CNRS qu'il s'est le plus ouvertement engagé, publiant une tribune dans le Monde, avec Edouard Brézin, le 29 décembre 2007, pour célébrer le CNRS, une institution performante.

Lors de la remise de son prix Nobel, à l'automne 2007, il s'est inquiété des risques que représentait le mode de fonctionnement de l'Agence nationale de la recherche (ANR), expliquant que s'il avait débuté ses travaux dans un système organisé autour de l'ANR, il n'aurait sans doute pas trouvé d'argent pour financer ses recherches.

 

Concernant la réforme en cours du CNRS, trois documents :

 

- Appel de Sauvons la recherche : "Nous nous engageons pour la recherche et l'enseignement supérieur"

 

- Appel des directeurs de laboratoire sur la réorganisation du CNRS

 

- Appel des médaillés d'or du CNRS

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous
Cet entretien avec Albert Fert a été réalisé par téléphone le 22 juin 2008. Le physicien avait émis le souhait de le relire avant publication, ce qui a été fait. Il a en partie réécrit ses propos (essentiellement les parties qui se trouvent en pages 1 et 2 de notre présentation). S'il n'a rien changé au fond, il a modifié la forme, enrobant ses dires d'une plus grande prudence. Nous publions cette version corrigée de l'entretien, complétée de quelques extraits audio.