Des raisons de ne pas (complètement) désespérer de la Somalie

Par

Malgré son image de nation à la dérive, ravagée par les guerres et les pénuries, ce pays à la pointe de la corne de l'Afrique connaît une vitalité économique surprenante. Des entrepreneurs qui n'ont pas baissé les bras, et une absence totale de structures étatiques, ont permis, paradoxalement, à la Somalie de survivre en expérimentant une forme sauvage du libéralisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« La Somalie n'est pas une cause perdue. Après 17 années d'anarchie et de massacre, son PNB par habitant est supérieur à celui de l'Ethiopie et de l'Erythrée, ses voisins. » En avril, The Economist, l'hebdomadaire libéral britannique, trouvait dans les chiffres des raisons de ne pas désespérer de la Somalie.