Des salafistes français s'installent au Caire pour vivre à plein l'islam

Par

Ils sont français et musulmans, mais considèrent qu'ils ne peuvent plus vivre dans leur pays d'origine, où la pratique rigoriste de leur religion leur paraît impossible. Plusieurs centaines de salafistes ont ainsi choisi de s'installer «en terre d'islam». Ceux-là ne sont pas djihadistes. Ils sont partis en Égypte à la recherche d'une «identité islamique»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au Caire (Égypte), de notre envoyée spéciale.- À Tagmouth Khamis, banlieue cairote, les routes sableuses, les bâtiments bruts qui alternent avec d'autres peints en orange ou jaune et les détritus jonchant le sol contrastent avec le centre-ville du Caire, goudronné et propre. Le quartier est modeste. Les Français qui s’y installent aussi. À quelques mètres, loin des bennes à ordures prises d’assaut par les chats errants, des villas un peu plus chics, où là aussi des Français habitent depuis plusieurs années, font rêver ceux qui viennent d’arriver.