Syrie : l'indignation du père Paolo Dall’Oglio

Par

Jésuite italien, le père Paolo Dall’Oglio a passé plus de trente ans en Syrie. Pour s'être mis au service de la révolution, il a été expulsé du pays en juin par le régime de Damas. Depuis, il multiplie les prises de parole, indigné par ce qu'il estime être la pusillanimité des acteurs internationaux. Entretien et vidéos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jésuite italien, le père Paolo Dall’Oglio a passé plus de trente ans en Syrie, où il a fondé dans un monastère au nord de Damas une communauté monastique, mixte et œcuménique (Deir Mar Moussa). Pour s'être mis au service de « la Syrie en révolution », il a été expulsé du pays en juin par le régime de Damas. Depuis, il multiplie les prises de parole, indigné par ce qu'il estime être la pusillanimité des acteurs internationaux. Face à « une armée syrienne sans scrupules », il en appelle au « devoir d’assistance ».