Europe: un besoin de nouveaux récits

Par Carolin Emcke

Pour assumer et transformer l’héritage de l’Europe, aussi riche et réjouissant qu’il peut s’avérer amer, nous ne pouvons nous contenter de définir l’Europe par la guerre, écrit l’essayiste allemande Carolin Emcke dans un texte confié à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son formidable roman L’Énigme du retour, l’écrivain haïtien Dany Laferrière s’intéresse aux grandes idées, aux thèmes fondateurs par le biais desquels différentes régions ou sociétés interprètent et racontent leur histoire. La littérature d’Amérique du Nord traiterait principalement de l’espace et des immensités ; en Amérique du Sud, c’est le temps qui constituerait le topos central de la pensée et de l’écriture ; et en Europe, nous dit Laferrière, en Europe, c’est la guerre.