«Ady Gasy», ou le made in Madagascar avec presque rien

Par Tënk & Mediapart

« Les Chinois fabriquent les objets, les Malgaches les réparent. » Chaussures à partir de pneus, lampes issues de boîtes de lait condensé, savon extrait d’os de zébu. Au-delà de la débrouille, le documentaire de Lova Nantenaina s’attache à montrer la fraternité d’un peuple dans une satire douce-amère du système de surconsommation mondialisée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis trois ans, Mediapart, en partenariat avec la plateforme du documentaire d’auteur en ligne Tënk, vous propose, tous les quinze jours, un film intégral à voir sur notre site pendant un mois. En trois ans, Tënk a diffusé quelque 1 200 documentaires ayant trait aussi bien à la politique, à l’histoire, à l’écologie qu’à la musique, aux sciences, aux arts… Des films peu ou pas vus à la télévision, dont la diffusion est souvent confidentielle mais qui, par le regard et le parti-pris de leurs auteurs, sont souvent d’intenses moments d’émotions. Pour marquer cet anniversaire et à l’occasion des États généraux du film documentaire de Lussas (dont Tënk est une émanation), ce n’est pas un mais trois documentaires qui vous sont proposés aujourd’hui (à voir aussi ici et ).