Culture-Idées Documentaire

« Canis lupus », un toutou pour tout dire

Voici un malicieux court métrage. Dans un décor de bonbonnière, des propriétaires de chien présentent leur animal de compagnie bichonné, coiffé, voire habillé. Tout en la caressant inlassablement, ces propriétaires racontent l’amour qu’ils portent à leur bête. Et en creux disent leur solitude, leur manque de confiance en eux, les échecs de leur vie. Sans jamais se moquer, Oriol Cervera s’attache au chien pour filmer l’humain. En partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.

Tënk et Mediapart

16 octobre 2021 à 12h25

Ils et elles parlent de leur chien, de son alimentation et de ses régimes, des soins en institut, des vêtements, du sommeil, du dialogue avec l’animal. C’est frontal et respectueux. Car très vite, c’est de la crainte de n’être pas aimé – « t’as de l’amour garanti pour la journée » –, de la peur du regard des autres – « même si tu es ridicule, ils ne se moqueront jamais de toi » –, des souvenirs douloureux – « ils me font vivre la maternité que je n’ai pas eue » – qu’il est vraiment question. Ce court métrage de 18 minutes est le travail d’Oriol Cervera, réalisé alors qu’il était étudiant à l’école ECIB à Barcelone, trouvant là un espace d’expérimentation et de création.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers documentaires

Culture-Idées
par Tënk et Mediapart
Culture-Idées
par Images en Bibliothèques & Mediapart

À la Une de Mediapart

Politique
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Diplomatie — Parti pris
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Moyen-Orient — Analyse
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Extrême droite — Analyse
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin