«Maso et Miso vont en bateau»: en 1976, la télé détournée par quatre féministes

Par Tënk & Mediapart

« Le 30 décembre 1975, après avoir vu sur Antenne 2 l'émission de Bernard Pivot intitulée “Encore un jour et l'année de la femme, ouf ! c'est fini”, nous avons éprouvé le besoin immense d'exprimer notre point de vue, de répondre… » Quatre féministes  (Nadja Ringart, Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig et Ioana Wieder) démontent et détournent l'émission et produisent ce film culte, souvent drôle et bien envoyé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le plateau, l'incontournable Bernard Pivot reçoit Françoise Giroud, alors secrétaire d'État à la condition féminine, sous le septennat de Valéry Giscard d'Estaing. Sa direction lui a demandé de clore l'Année de la femme par une émission « détendue, plutôt amusante, plutôt espiègle… »
Florilège de propos tenus par des hommes : « On dit que les misogynes sont les meilleurs amants » ; « Une femme, c’est plus agréable à regarder qu’à écouter » ; « Les femmes ne font pas la cuisine, mais de la cuisine »... Face à cela, Françoise Giroud minaude, relativise, jamais ne réplique et encore moins ne s'offusque. 
Les quatre féministes du groupe Les Insoumuses vont alors reprendre l'émission et intervenir à leur manière.