«Tunisia Clash», la répression du rap contestataire

Les artistes Phenix, Weld El 15, Madou, Klay BBJ... ont cru en 2011 que la chute de Ben Ali allait apporter aux Tunisiens la liberté de parole et de chanter. Mais parce qu’ils réclament dans leurs chansons la justice sociale, qu’ils dénoncent la corruption et la misère, ils ont été harcelés au quotidien par la police, arrêtés en plein concert et condamnés à de la prison ferme.

Tënk & Mediapart

26 décembre 2020 à 11h02

Rapeurs et tunisiens, ils illustrent une génération issue des quartiers populaires harcelée par la police et le pouvoir en place. La réalisatrice et journaliste Hind Meddeb traverse avec Weld El 15 (alors en cavale en attente de son procès), et son ami Phenix, la Tunisie des banlieues populaires du sud de Tunis jusqu’aux plateaux désertiques du centre. Sur cette route, une scène alternative se dessine : artistes, militants, citoyens ordinaires lui confient leurs rêves et leurs espoirs, entre constat amer, désir de révolte et soif de liberté. Ce documentaire est sorti en 2015.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Violences sexuelles
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Parlement — Analyse
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
France — Parti pris
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Culture-Idées — Entretien
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi