En Nouvelle-Calédonie, «jadis fut la rivière»

En écho à la mobilisation de jeunes Kanak contre trois nouveaux sites d’extraction du nickel, voici l’histoire d’une pollution de rivière qui, au début des années 1980, a provoqué la révolte de la population préfigurant les événements de 1988 en Nouvelle-Calédonie.

Ce documentaire est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

Mehdi Lallaoui

31 août 2018 à 12h33

« Il suffisait qu'ils envoient des citernes... Mais à la place de l'eau potable, ils ont envoyé les forces de l'ordre. » Cela est arrivé à Koindé, en Nouvelle-Calédonie, au début des années 1980. Une rivière polluée affecte la vie de toute une tribu. Face à la colère de la population qui bloque la scierie pour exiger du forestier qu’il arrête de détruire l'eau et la forêt, le haut-commissaire envoie les forces de l’ordre, avec grenades, hélicoptères, gaz lacrymogènes. Deux gendarmes seront tués. Ce fut l'une des premières révoltes pour la préservation de l'environnement, préfigurant les événements de 1988 sur l'île. Koindé, jadis fut la rivière, documentaire de 21 minutes, a été réalisé en 2017 par Mehdi Lallaoui et résonne, aujourd'hui, avec la mobilisation contre l'extraction des mines de la société Le Nickel (à lire ici).

Le 4 novembre 2018, quelque 160 000 Calédoniens sont appelés à se prononcer sur l’indépendance de cet archipel de l’océan Pacifique, français depuis 1853. Retrouvez dans notre dossier nos articles et nos reportages sur ce moment décolonial décisif.


Nos derniers documentaires

À la Une de Mediapart

France — Parti pris
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
France — Enquête
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Climat
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Un monde à vif
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne