Nouvelle-Calédonie: en route vers le référendum

En novembre 2018, les Calédoniens sont appelés à se prononcer, dans le cadre d’un référendum prévu par l’accord de Nouméa de 1998, sur l’indépendance de cet archipel de l’océan pacifique, français depuis 1853. Retrouver tous nos articles, analyses et entretiens sur ce moment décolonial décisif.

Nouvelle-Calédonie: premier accord décisif sur la route du référendum

Par
Comité des signataires de l’accord de Nouméa, le 2 novembre, à Matignon. © Twitter/@EPhilippePM Comité des signataires de l’accord de Nouméa, le 2 novembre, à Matignon. © Twitter/@EPhilippePM

Après une journée de discussions, le comité des signataires de l’accord de Nouméa, réuni jeudi 2 novembre à Matignon, a trouvé un accord politique permettant de régler l’épineuse question du corps électoral, enjeu majeur du référendum d’autodétermination organisé fin 2018 en Nouvelle-Calédonie.

Nouvelle-Calédonie: Edouard Philippe dans les pas de ses prédécesseurs

Par

À un an du référendum d’autodétermination, Édouard Philippe préside, le 2 novembre, son premier comité des signataires de l’accord de Nouméa. Depuis les accords de Matignon-Oudinot en 1988, ce dossier sensible reste la chasse gardée des premiers ministres.

L’enjeu crucial de la liste électorale

Par
Jeunes de la tribu de Kejëny, sur l'île de Lifou, en Nouvelle-Calédonie, en janvier 2017. © Patrice Terraz/Signatures Jeunes de la tribu de Kejëny, sur l'île de Lifou, en Nouvelle-Calédonie, en janvier 2017. © Patrice Terraz/Signatures

Près de 23 000 Kanaks ne sont toujours pas inscrits sur la liste électorale en vue du référendum pour l’autodétermination prévu en novembre 2018. L’enjeu, de taille, sera au cœur de la discussion à Matignon, le chiffre étant susceptible de faire la différence au moment du vote.

«On ne peut pas revenir en arrière»

Comment les Kanaks appréhendent-ils une année qui s'annonce décisive pour l'avenir de la Kanaky-Nouvelle-Calédonie ? Éléments de réponse avec l'anthropologue Alban Bensa, l'un des meilleurs connaisseurs des mondes kanaks.

Manuel Valls, fâcheux signal envoyé aux Kanaks

Par

Ce n’est pas parce que les Kanaks sont maîtres dans l’art de résoudre les conflits qu’il faut leur mandater ce que la France exsude de pire en cas de situation conflictuelle. Manuel Valls n’est qu’un centurion là où il faudrait un visionnaire…

Avant le référendum, les Calédoniens exposent leurs divergences à l’Onu

Par
Rock Wamytan, président du groupe UC-FLNKS et nationalistes, le 4 octobre devant la commission de la décolonisation de l'ONU, à New York. Rock Wamytan, président du groupe UC-FLNKS et nationalistes, le 4 octobre devant la commission de la décolonisation de l'ONU, à New York.

La commission de la décolonisation de l’Onu a offert une tribune, mercredi 4 octobre, aux acteurs politiques de Nouvelle-Calédonie permettant de mesurer les rapports de force sur cet archipel français de l’océan Pacifique, avant le référendum d’autodétermination qui devrait avoir lieu en novembre 2018.

Ce que les Kanak nous apprennent pour résoudre les conflits

Par

Apégu Joseph Goromido, maire de Koné dans la province Nord de la Nouvelle-Calédonie, et l'ethnologue Alban Bensa ont rendu visite à Mediapart, pour évoquer la méthode océanienne de résolution des conflits. Si nous étions entourés de DRH kanak, le monde tournerait rond !

Le cri de la Kanaky

Par

En 1917, au nord de la Nouvelle-Calédonie, éclate une guerre coloniale. La répression tue, emprisonne, disperse. De 1919 à 2011, naît une littérature pour transmettre l'événement. Les Sanglots de l'aigle pêcheur restitue aujourd'hui ces textes : magnifiques bouées de sauvetage mental, kanak donc universelles...

Ouvéa : Michel Rocard vend la mèche sur France Culture

Par
Pour la première fois un responsable de haut rang, en la personne de Michel Rocard, reconnaît les crimes de soldats français ayant achevé des blessés kanaks à la suite de l'assaut de la grotte d'Ouvéa en mai 1988. C'était ce lundi 18 août sur France Culture.

Grotte d'Ouvéa, côté tueurs

Par

Dans un documentaire diffusé par France 2, le 8 mai, la réalisatrice Élizabeth Drévillon reconstitue l'enchaînement du massacre de la grotte d'Ouvéa, en s'attachant, avec rigueur et recul critique, à la parole et à la logique des exécuteurs. Il en résulte la vivisection d'un vieux réflexe colonial vainement ripoliné par des politiques et des militaires, jouets d'un engrenage qu'ils feignent d'organiser.