Nouvelle-Calédonie: en route vers le référendum

Le 4 novembre 2018, quelque 160 000 Calédoniens sont appelés à se prononcer sur l’indépendance de cet archipel de l’océan Pacifique, français depuis 1853. Retrouvez nos articles et nos reportages sur ce moment décolonial décisif.

Nouvelle-Calédonie: le jeu dangereux des calculs politiciens

Par

Le groupe dit « du chemin de l’avenir », censé définir un socle commun entre loyalistes et indépendantistes avant le référendum d’autodétermination du 4 novembre, a de nouveau explosé. En jouant « le coup d’après », la droite locale fait peser un risque lourd sur la suite des événements.

La question de la restitution des terres aux autochtones empoisonne la Nouvelle-Calédonie

Par
 © JS © JS

Pour les uns, le sujet est « réglé » depuis longtemps. Pour les autres, en 2018, revendiquer des terres au nom du peuple kanak est légitime et indispensable. Quarante ans après les premières restitutions, et à cinq mois du référendum sur l’indépendance, le foncier accapare toujours la vie publique du Caillou.

Macron défend la France en Nouvelle-Calédonie tout en prônant l’apaisement

Par
Emmanuel Macron face au porte-parole de la chefferie de Wadrilla, Daniel Nigote. © Julien Sartre Emmanuel Macron face au porte-parole de la chefferie de Wadrilla, Daniel Nigote. © Julien Sartre

Durant son voyage officiel de trois jours, le président de la République a donné des gages symboliques aux indépendantistes tout en envoyant des signaux aux partisans du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Il a maintenu sa visite sur l’île d’Ouvéa, mais il s’est tenu en retrait lors de la remise de gerbes sur la tombe des 19 Kanak morts à la suite de l’assaut donné par l’armée il y a trente ans.

A Ouvéa, la mémoire se transmet, le traumatisme aussi

Par
À la tribu de Gossanah, dans le musée consacré à la tragédie du 5 mai 1988 que les habitants ont conçu et réalisé eux-mêmes. © Julien Sartre À la tribu de Gossanah, dans le musée consacré à la tragédie du 5 mai 1988 que les habitants ont conçu et réalisé eux-mêmes. © Julien Sartre

Trentenaire de l’assaut de la grotte, hommage aux 19 morts du commando indépendantiste kanak, première visite d’un président de la République, le tout à six mois d’un référendum sur l’indépendance : cela fait beaucoup de dates et de symboles pour la petite île d’Ouvéa, 3 000 habitants, cinq églises, une seule route. Reportage.

Jonas Adeda: «Les études de nos enfants sont nos nouvelles armes»

Par
Jonas Adeda, devant sa case, dans le nord d'Ouvéa. © Julien Sartre Jonas Adeda, devant sa case, dans le nord d'Ouvéa. © Julien Sartre

Membre du groupe de Kanak réfugiés avec ses otages dans la grotte en 1988, président de l’Association des anciens prisonniers politiques d’Ouvéa, Jonas Adeda tient un discours d’apaisement et de non-violence. Il estime toutefois que les prisonniers politiques sont « les oubliés des accords de Matignon-Oudinot ».

Ouvéa, le nœud mémoriel et politique de la Nouvelle-Calédonie

Par

Ouvéa. 5 mai 1988. 4 mai 1989. Ces deux dates tragiques dans l’histoire de la Nouvelle-Calédonie – l’assaut contre les indépendantistes ravisseurs de gendarmes, il y a trente ans, et le meurtre de Jean-Marie Tjibaou et de Yeiwéné Yeiwéné, un an après – continuent de nourrir la politique contemporaine de l’archipel.

Ouvéa: ultimes révélations sur un crime colonial

Par
reddition-rebel-pm-27051988-72w

Le trentième anniversaire de l’assaut sur la grotte d’Ouvéa est l’occasion d’ultimes tentatives pour nier, déformer ou s’approprier le passé. Les éléments à disposition permettent pourtant de nommer les choses : un massacre colonial amnistié sans être assumé, avec ses tortures, ses « corvées de bois » et ses blessés achevés à coups de feu ou de savate.

Nouvelle-Calédonie: une question et beaucoup d’interrogations

Par
Comité des signataires de l’accord de Nouméa, le 27 mars. © Twitter/@EPhilippePM Comité des signataires de l’accord de Nouméa, le 27 mars. © Twitter/@EPhilippePM

Au terme de longues discussions, le comité des signataires de l’accord de Nouméa, qui s’est réuni le 27 mars à Matignon, a trouvé un consensus autour de la question qui sera posée le 4 novembre, lors du référendum d’autodétermination. À sept mois du scrutin, les négociations entre indépendantistes et loyalistes sont loin d’être achevées.

Nouvelle-Calédonie: l’avenir de l’archipel au centre des discussions

Par
De jeunes garçons de la tribu Kejeny, sur l'île de Lifou, en janvier 2017. © Patrice Terraz De jeunes garçons de la tribu Kejeny, sur l'île de Lifou, en janvier 2017. © Patrice Terraz

Le comité des signataires de l’accord de Nouméa, chargé de suivre le processus décolonial en Nouvelle-Calédonie, se réunit le 27 mars à Matignon. Au menu : la formulation de la question posée lors de la consultation du 4 novembre 2018 et les pistes de réflexions pour l’avenir.

A Nouméa, Valls souhaite que «la Calédonie reste française»

Par
Manuel Valls et Christian Jacob en Nouvelle-Calédonie, le 20 février 2018. © JS Manuel Valls et Christian Jacob en Nouvelle-Calédonie, le 20 février 2018. © JS

Dans l'archipel du Pacifique Sud, Manuel Valls, président d'une mission parlementaire d'information sur l'avenir de la Nouvelle-Calédonie, a suscité la colère des partis et des leaders indépendantistes, en prenant position pour le maintien de l'île comme territoire français. Le référendum d'autodétermination aura lieu le 28 octobre ou le 4 novembre.

Nouvelle-Calédonie: la date est fixée, la droite se déchire

Par
Le congrès de Nouvelle-Calédonie, lundi 19 mars. Les débats ont été houleux. © JS Le congrès de Nouvelle-Calédonie, lundi 19 mars. Les débats ont été houleux. © JS

Le Congrès de Nouvelle-Calédonie a fixé, après des débats houleux, la date du référendum d’autodétermination au 4 novembre 2018. À mesure que l’échéance approche, les anti-indépendantistes sont de plus en plus divisés.

Nouvelle-Calédonie: la loi électorale examinée au Sénat

Par

Nouvelle étape institutionnelle en vue de l’organisation en Nouvelle-Calédonie du référendum sur l’accession à la pleine souveraineté : le Sénat examine, à partir du mardi 13 février, le projet de loi organique permettant la révision du corps électoral, sujet hautement sensible entre indépendantistes et loyalistes.

Nouvelle-Calédonie: chez les Kanak et les Caldoches

Par

Lors du référendum sur l'indépendance prévu au plus tard en novembre 2018, les citoyens calédoniens vont-ils définitivement rompre le lien colonial noué par la France en 1853 ? Mediapart a sillonné le pays pour donner la parole aux premiers concernés, celles et ceux appelés à voter sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

Nouvelle-Calédonie: la paix ou la discorde au bout du référendum

Par
 © Patrice Terraz. © Patrice Terraz.

Pendant seize jours, Mediapart a sillonné l’archipel à la rencontre de citoyens calédoniens appelés à se prononcer sur l’indépendance au plus tard en novembre 2018. La perspective du référendum fait craindre le retour des violences intercommunautaires. La moindre étincelle risquerait de mettre en péril le fragile équilibre d’une société encore très inégalitaire.

Nouvelle-Calédonie: «C’est notre terre. Et c’est eux qui vont diriger nos vies?»

Par
 © ES © ES

Fin décembre, à la demande de la mairie de Nouméa, Gilda et son mari devront quitter le “quartier d’habitat spontané” où ils ont construit leur maison et toute leur vie. Le modèle que bon nombre de Kanak ont choisi symbolise le dialogue de sourds qui perdure entre populations européennes et océaniennes.

Edouard Philippe expose sa méthode face au Congrès de Nouvelle-Calédonie

Par
Au Congrès de Nouvelle-Calédonie, le 5 décembre. © ES Au Congrès de Nouvelle-Calédonie, le 5 décembre. © ES

Lors de sa visite dans l’archipel du Pacifique, Édouard Philippe s’est exprimé mardi devant le Congrès de Nouvelle-Calédonie, afin de présenter sa feuille de route en vue du référendum d’autodétermination. Un discours bien perçu par les forces loyalistes et indépendantistes, même s’il s’est gardé de prononcer le mot « décolonisation ».

«Le retour d’Ataï», symbole de la violence coloniale en Nouvelle-Calédonie

Par Mehdi Lallaoui
Extrait de « Le retour d'Ataï » © Mehdi Lallaoui Extrait de « Le retour d'Ataï » © Mehdi Lallaoui

Ataï fut le chef de la première insurrection kanak à la fin du XIXe siècle. Tué et décapité par les forces de la répression coloniale, sa tête fut transportée en France, perdue dans les musées, et à force de demandes, retrouvée en juin 2011. Ce documentaire raconte l’histoire de cette révolte, de la spoliation des terres, de l’esclavage… et la recherche de cette tête.

Nouvelle-Calédonie: la jeunesse est la clé du référendum

Par
Darewa Dianou © ES Darewa Dianou © ES

A un an du référendum d’autodétermination, tous les regards se tournent vers cette jeunesse qui n’a pas connu les « événements » des années 1980. Rencontre avec des jeunes, issus d’histoires, de communautés et de milieux différents.

En Nouvelle-Calédonie, Edouard Philippe joue la carte de la tradition

Par
Devant le Sénat coutumier de Nouvelle-Calédonie. © ES Devant le Sénat coutumier de Nouvelle-Calédonie. © ES

Le premier ministre a entamé, samedi 2 décembre, une visite de quatre jours en Nouvelle-Calédonie. Entre rencontres politiques, moments de recueillement et cérémonies traditionnelles, Édouard Philippe veut s’inscrire dans la tradition de dialogue qui a permis d’installer la paix dans l’archipel depuis trente ans.

Nouvelle-Calédonie: réussir la paix et l'autodétermination

Par et

Le premier ministre Édouard Philippe entame un déplacement de six jours en Nouvelle-Calédonie. Enjeu : garantir un vrai référendum d'autodétermination et tourner la page de notre histoire coloniale.

Alban Bensa: «On ne peut pas revenir en arrière»

Comment les Kanaks appréhendent-ils une année qui s'annonce décisive pour l'avenir de la Kanaky-Nouvelle-Calédonie ? Éléments de réponse avec l'anthropologue Alban Bensa, l'un des meilleurs connaisseurs des mondes kanaks.

Yes we kanak!

Par

Au mot canaque, indécrottablement colonial, il apparaît préférable de substituer kanak, même s'il défie l'économie générale du français : il se veut invariable et délivré de toute majuscule. Retour sur une question qui n'a rien d'anecdotique, une question langagière, donc politique…

Documentaire: «Retour à Ouvéa»

Par Mehdi Lallaoui
Extrait de « Retour à Ouvéa » © Mehdi Lallaoui Extrait de « Retour à Ouvéa » © Mehdi Lallaoui

Il y a presque 30 ans, l'attaque d'une gendarmerie, suivie d'une prise d'otages dans une grotte d'Ouvéa, s'achève par la mort de quatre gendarmes français et de dix-neuf  indépendantistes kanak. Mehdi Lallaoui a retrouvé les témoins.

Nouvelle-Calédonie: premier accord décisif sur la route du référendum

Par

Après une journée de discussions, le comité des signataires de l’accord de Nouméa, réuni jeudi 2 novembre à Matignon, a trouvé un accord politique permettant de régler l’épineuse question du corps électoral, enjeu majeur du référendum d’autodétermination organisé fin 2018 en Nouvelle-Calédonie.

Nouvelle-Calédonie: Edouard Philippe dans les pas de ses prédécesseurs

Par

À un an du référendum d’autodétermination, Édouard Philippe préside, le 2 novembre, son premier comité des signataires de l’accord de Nouméa. Depuis les accords de Matignon-Oudinot en 1988, ce dossier sensible reste la chasse gardée des premiers ministres.

Jean-Marie Tjibaou, le Kanak qui rêvait d’indépendance

Par Mehdi Lallaoui
capture-d-e-cran-2017-12-01-a-22-32-22

Édouard Philippe sera en Nouvelle-Calédonie du 30 novembre au 6 décembre, en prévision du référendum sur l’autodétermination de novembre 2018. Mediapart diffuse le portrait de Jean-Marie Tjibaou, ex-leader du FLNKS, qui accepta le dialogue avec Paris pour tracer la voie d’une décolonisation en douceur, avant d’être assassiné en 1989.

Référendum en Nouvelle-Calédonie: l'enjeu crucial de la liste électorale

Par

Près de 23 000 Kanaks ne sont toujours pas inscrits sur la liste électorale en vue du référendum pour l’autodétermination prévu en novembre 2018. L’enjeu, de taille, sera au cœur de la discussion à Matignon, le chiffre étant susceptible de faire la différence au moment du vote.

Manuel Valls, fâcheux signal envoyé aux Kanak

Par

Ce n’est pas parce que les Kanak sont maîtres dans l’art de résoudre les conflits qu’il faut leur mandater ce que la France exsude de pire en cas de situation conflictuelle. Manuel Valls n’est qu’un centurion là où il faudrait un visionnaire…

Les Calédoniens exposent leurs divergences à l’Onu

Par

La commission de la décolonisation de l’Onu a offert une tribune, mercredi 4 octobre, aux acteurs politiques de Nouvelle-Calédonie permettant de mesurer les rapports de force sur cet archipel français de l’océan Pacifique, avant le référendum d’autodétermination qui devrait avoir lieu en novembre 2018.

Ce que les Kanak nous apprennent pour résoudre les conflits

Par

Apégu Joseph Goromido, maire de Koné dans la province Nord de la Nouvelle-Calédonie, et l'ethnologue Alban Bensa ont rendu visite à Mediapart, pour évoquer la méthode océanienne de résolution des conflits. Si nous étions entourés de DRH kanak, le monde tournerait rond !

Le cri de la Kanaky

Par

En 1917, au nord de la Nouvelle-Calédonie, éclate une guerre coloniale. La répression tue, emprisonne, disperse. De 1919 à 2011, naît une littérature pour transmettre l'événement. Les Sanglots de l'aigle pêcheur restitue aujourd'hui ces textes : magnifiques bouées de sauvetage mental, kanak donc universelles...

Une « crise du nickel » secoue la Nouvelle-Calédonie

Par

Après plusieurs semaines de manifestations très dures, les transporteurs de minerais de Nouvelle-Calédonie sont revenus à la table des négociations pour une réunion décisive ce jeudi. Ils réclament la possibilité d’exporter de la latérite vers la Chine mais aussi des solutions durables pour leur filière mise à mal par la chute des cours.

Ouvéa: Michel Rocard vend la mèche sur France Culture

Par

Pour la première fois un responsable de haut rang, en la personne de Michel Rocard, reconnaît les crimes de soldats français ayant achevé des blessés kanaks à la suite de l'assaut de la grotte d'Ouvéa en mai 1988. C'était ce lundi 18 août sur France Culture.

Grotte d'Ouvéa, côté tueurs

Par

Dans un documentaire diffusé par France 2, le 8 mai, la réalisatrice Élizabeth Drévillon reconstitue l'enchaînement du massacre de la grotte d'Ouvéa, en s'attachant, avec rigueur et recul critique, à la parole et à la logique des exécuteurs. Il en résulte la vivisection d'un vieux réflexe colonial vainement ripoliné par des politiques et des militaires, jouets d'un engrenage qu'ils feignent d'organiser.

Tous les articles