Chroniques polonaises: il s’immole pour «que le pouvoir change au plus vite»

Par Picture Doc (Dominique Roynette et Piotr Wojcik)

Piotr Szczesny, chimiste de 54 ans, s’est donné la mort pour que les Polonais sortent de « leur léthargie ». Sa lettre énumérant les dérives anti-démocratiques du pouvoir a trouvé un large écho. Pour témoigner des tensions à l’œuvre en Pologne, depuis que les ultraconservateurs du PiS ont pris le pouvoir, la fondation polonaise Picture Doc poste régulièrement dans ce module de courtes vidéos. En partenariat avec Gazeta Wyborcza.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En cliquant dans la colonne de droite, d’autres événements politiques (sur le droit à l’avortement, l’héritage du syndicat Solidarność, la création du mouvement d’opposition…) défileront. Lire aussi notre dossier : L'Europe centrale, à droite toute.