L'affaire Leonarda, mal nommer les choses

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En pleine année Albert Camus, on cite régulièrement une phrase de lui, « mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde ». Alors, après l'expulsion d'une famille en France depuis 4 ans et 10 mois, un petit rappel : il y a des actes illégaux, pas des hommes illégaux, pas des êtres illégaux.