Accusé de propager des fausses nouvelles et d'enformer ses utilisateurs dans une bulle informationnelle, le réseau social serait même, selon certains, à l'origine de l'élection de Donald Trump. Le sociologue Antonio Casilli revient sur le rôle réel joué par Facebook, mais surtout sur ses arrière-boutiques où prospère toute une économie du clic et du like.