Jérôme Hourdeaux

Après avoir passé près de 13 ans au Nouvel Observateur, j'ai rejoint Mediapart en novembre 2012. Je suis en charge des sujets liés aux libertés publiques.

 

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • Le Mouvement associatif appelle à abroger le contrat d’engagement républicain

    Libertés publiques

    La structure qui fédère de nombreuses associations dénonce l’instrumentalisation du contrat d’engagement républicain (CER), créé par la « loi Séparatisme », par certains préfets et élus locaux. Évoquant une atteinte à la liberté d’association, elle demande son abrogation et l’ouverture de discussions avec les pouvoirs publics.

  • JO 2024 : l’expérimentation de la vidéosurveillance algorithmique inquiète

    Libertés publiques

    Le Sénat a entamé l’examen du projet de loi sur les Jeux olympiques de Paris dont l’article 7 autorise jusqu’au 30 juin 2025 l’utilisation d’algorithmes analysant en temps réel les images des caméras de vidéosurveillance et des drones.

  • Secret des affaires : la censure préventive du site Reflets levée en appel

    Libertés publiques

    La cour de Versailles a infirmé le jugement en référé du tribunal de commerce de Nanterre qui avait interdit aux journalistes de Reflets de publier de nouveaux articles utilisant des informations issues d’un piratage dont a été victime le groupe Altice de Patrick Drahi.

  • Interpellé avec des « gilets jaunes », un sociologue risque une sanction pénale

    Libertés publiques

    Un chercheur de l’université de Pau a été interpellé à Montpellier avec des manifestants qu’il suit dans le cadre de sa thèse, en raison de la présence de feux d’artifice dans son véhicule. Il est convoqué jeudi par le parquet pour une composition pénale qu’il compte rejeter.

  • La répression de la désobéissance civile se généralise

    Libertés publiques

    Ces derniers mois, plusieurs préfets ont exercé des pressions sur des associations écologistes au motif qu’elles inciteraient à la désobéissance civile, violant ainsi le contrat d’engagement républicain instauré par la loi « séparatisme ». Ces décisions répondent à une circulaire envoyée à toutes les préfectures en octobre 2022.

  • Le préfet de police fait payer les manifestants qui font du bruit place de la République

    Libertés publiques

    Laurent Nuñez multiplie les arrêtés fixant un niveau sonore maximal pour les rassemblements organisés le week-end sur ce lieu traditionnel de mobilisation. Des manifestants sont verbalisés. D’après nos informations, la Ligue des droits de l’homme a déposé un recours dénonçant une atteinte à la liberté de réunion.

  • Pour la Cnil, les JO 2024 sont « un tournant » en matière de surveillance numérique

    Libertés publiques

    La Commission nationale de l’informatique et des libertés a rendu son avis sur le projet de loi sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris qui prévoit, notamment, le déploiement de drones équipés de caméras « intelligentes » couplées à des algorithmes.

  • Œuvres de Bastien Vivès : « La jurisprudence est ambivalente et embarrassée »

    Justice

    L’association Innocence en danger porte plainte contre l’auteur de bandes dessinées et ses éditeurs, accusés d’« incitation à la commission d’agressions sexuelles sur mineurs » et de « diffusion à un mineur de messages violents ». Trois livres sont visés, présentant tous des scènes d’abus sexuels sur des enfants.

  • Vitrine de librairie censurée à Nice : un drap noir sur la liberté d’expression

    Libertés publiques

    Des collages féministes ont été recouverts par des policiers lors d’une visite du ministre de l’intérieur à Nice. Cette intervention relance le débat sur les atteintes à la liberté d'expression dont sont victimes manifestants ou simples citoyens, dès lors qu’ils affichent un message jugé illégal, de manière arbitraire, par les forces de l’ordre.

  • L’intrigante reconversion de l’ancien patron de Qwant dans le business de la surveillance

    Libertés publiques — Note de veille

    Politico a publié une série d’enquêtes basée sur des documents internes d’Altrnativ, une société utilisant les données publiques pour surveiller des personnes et ayant travaillé pour plusieurs grands groupes. Laquelle a été fondée par Éric Léandri, ex-patron du moteur de recherche « qui respecte votre vie privée ».

  • Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards

    Police

    Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.

  • Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers

    Discriminations

    La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Jérôme Hourdeaux
Journaliste à Mediapart

3 Billets

1 Éditions

  • Migrations, surveillance, big data et algorithmes

    Billet de blog

    Le mois dernier, se tenait à Berlin la conférence annuelle de la Berliner Gazette intitulée « TACIT FUTURES ». Durant trois jours, journalistes, codeurs, hacktivistes, artistes… étaient invités à travailler sur les concepts de mouvement, de flux à la fois de personnes de biens ou d’argent, à l’heure du big data et des algorithmes prédictifs.

  • Joyeuse « Journée du domaine public »

    Billet de blog

    Comme chaque année, plusieurs associations de différents pays, ont fêté le 1er janvier la « Journée du domaine public »,  célébrant l’entrée dans le domaine public d’œuvres incontournables qui se trouvent, à cette date, libérées de leur législation nationale sur les droits d’auteur.