Ce que l’affaire Hajar Raissouni nous dit du Maroc d’aujourd'hui

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hajar Raissouni, la jeune journaliste marocaine incarcérée fin août pour avortement illégal et relations sexuelles hors mariage, a été libérée mercredi 16 octobre à la faveur d’une grâce exceptionnelle du roi du Maroc Mohammed VI, moins de trois semaines après avoir écopé d’un an de prison ferme. Son fiancé et l’équipe médicale, également condamnés, ont été aussi graciés.