Au Burkina Faso, avec les réfugiés maliens

Plus de 180 000 personnes ont fui le Mali depuis janvier, principalement vers le Niger, la Mauritanie et le Burkina Faso, pays déjà ravagés par une grave crise alimentaire (lire le reportage de Sophie Arutunian et Cécile Bourgneuf publié sur Mediapart). Et plus du tiers se réfugient au Burkina Faso, notamment dans le camps de Mentao, près de la commune de Djibo, au nord du pays. Fin mai 2012, lors de ce reportage, 8000 réfugiés y étaient arrivés, la plupart venant de Tombouctou à pied ou en voiture, dans la précipitation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Dans leur grande majorité, les enfants réfugiés ne peuvent pas aller à l’école.  Certains d’entre eux cependant se rendent en classe dans la ville voisine de Djibo. Cela suppose que les parents ont une moto pour les y amener.

Voir tous les portfolios