A Dakar, au «Studio des vanités»

Par

Compositeur, créateur, journaliste, actrice, blogueuse…, ces nouveaux visages de la culture urbaine du Sénégal photographiés par Omar Victor Diop ont en partage l'optimisme et l'ambition, « loin de l'image de l'artiste farfelu ou marginal du XXe siècle », raconte le photographe. Puisque paraître, « c’est déjà une façon d’être », chaque portrait se fait en commun : le sujet et le photographe choisissent ensemble « les indices vestimentaires et décoratifs porteurs d’affirmations identitaires, de translations sociales ». Ce Studio des vanités est exposé en regard des portraits noir et blanc du Malien Malick Sidibé à la Galerie du Jour agnès b. à Paris jusqu'au 19 mars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. À gauche, Sashakara, actrice, mannequin, créatrice. « Elle touche à tout », raconte le photographe, « elle est typique de cette jeunesse dakaroise ambitieuse et talentueuse. »
    À droite, Oumy Ndour, journaliste. Elle travaille à la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS) et est régulièrement primée en Afrique pour ses documentaires.

Voir tous les portfolios