En Algérie, «même notre droit de vote, ils nous l’ont volé»

16 photos

En Algérie, l’armée, flanquée d’un pouvoir civil en miettes, fait la sourde oreille et avance à marche forcée. Malgré le rejet unanime de la présidentielle du 12 décembre par le peuple, le Conseil constitutionnel a validé samedi 9 novembre les cinq candidatures, portées par des anciens ministres de Bouteflika. La veille, des foules de manifestants ont encore scandé partout dans le pays, à l’occasion du 38e vendredi de contestation, qu’elles n’iraient pas voter pour ces « marionnettes du pouvoir ». Témoignages de marcheurs et marcheuses algéroises qui ne votent plus depuis des décennies ou n’ont jamais voté.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Kahina Nour

    L’Algérie court vers des élections présidentielles « sans le peuple », comme l’ont encore annoncé quantité de slogans et de manifestants vendredi 8 novembre, dans les rues de la capitale Alger et de nombreuses autres villes. C’était le 38e vendredi d’affilée du hirak, le soulèvement populaire algérien, « le 38e sourire », pour reprendre la poésie d’une pancarte, brandie par une moustache septuagénaire qui ne se souvient pas d’avoir un jour exercé son droit de vote : « Même ça, ils nous l’ont volé ! À quoi ça sert de voter pour une marionnette fabriquée par l’armée depuis notre indépendance en 1962 ? » Au verso, tracé au feutre noir, un résumé de ce que la rue scande depuis neuf mois : « Non à un pouvoir de nonagénaires, totalitaire, reptilien, stalinien ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 10 photos
par Photos Steven Wassenaar Textes Alexia Eychenne
Portfolio — 13 photos
par Photos Yulia Nevskaya Textes Estelle Levresse
Portfolio — 9 photos
par Antton Rouget, Sarah Brethes et Valentine Oberti
Portfolio — 20 photos
par Sadak Souici (photos) et Théophile Simon (texte)

À la Une de Mediapart

Journal — France
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal — International
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro, dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal — International
Arrivés en Angleterre par la mer, expulsés par charter : deux Albanais témoignent
En 2022, environ 12 000 Albanais auraient rejoint le Royaume-Uni, principalement par la Manche ou la mer du Nord, d’après Londres. Désormais, certains sont soumis à des expulsions en charter, quelques jours après leur arrivée. Plusieurs ONG et avocats s’inquiètent.
par Elisa Perrigueur, Jessica Bateman et Vladimir Karaj
Journal — France
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni