En Ukraine, les cheminots s’affairent à l’ombre de la guerre

20 photos

Depuis le début de l’offensive russe, le réseau ferroviaire ukrainien, l’Ukrzaliznytsia, tourne à plein régime. Alors que les soldats et volontaires se battent sur le front, les cheminots transportent réfugiés, blessés, aide humanitaire et matériel militaire dans tout le pays.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Sadak Souici

    Le 18 avril 2022, Kyiv (Ukraine). Oleksandr Pirozhkov, chef de train depuis quinze ans.

    « Depuis le 25 février, je travaille sur les lignes d’évacuation Kyiv-Lviv. Être un agent de train à toujours été un rêve d’enfant pour moi. Depuis la guerre, on se fait beaucoup de souci, pour nous-mêmes et les passagers. Pendant un moment, on mettait cent personnes dans un wagon fait pour trente-six. Nous avons évacué des enfants seuls, sans leurs parents, de Boutcha et Irpin. Ils nous demandaient sans arrêt où étaient leurs parents. On ne savait pas quoi leur répondre. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié