À Greenham Common, les femmes marchent depuis quarante ans pour la paix

En 1981, trente-six femmes organisent une marche pacifiste pour protester contre l’installation de missiles nucléaires sur la base de Greenham Common au Royaume-Uni. Quatre décennies plus tard, cette marche existe toujours et ce sont plusieurs générations de femmes qui se rassemblent afin de perpétuer un acte important de l’écoféminisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Le 26 août 2021, plusieurs dizaines de femmes ont quitté à pied la ville de Cardiff, au sud-ouest du Royaume-Uni, en direction de Greenham Common, 170 kilomètres plus loin, soit neuf jours de marche, afin de commémorer les 40 ans du camp pour la paix qui s’était installé aux portes de cette ancienne base militaire, et qui est devenu un symbole d’action féministe non violente.

Voir tous les portfolios