Grèves et tensions dans la classe Segpa de Péronne dans la Somme

Par

Sur fond de fatigue générale, d’énervement et de grève des profs, les troisièmes de la Section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa) du collège Béranger à Péronne doivent faire des choix d’orientation cruciaux. Pas facile lorsqu’on a à peine 14 ou 15 ans. Troisième volet de notre année auprès de ces élèves « considérés comme en grande difficulté scolaire » (la première étape est ici, la deuxième ).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Centre historique minier de Lewarde (Nord), 16 décembre 2019. Les élèves visitent le Centre historique minier de Lewarde, une ancienne mine de charbon reconvertie en musée où défilent des classes entières d’élèves de France, de Belgique et d’ailleurs. Pour ceux de la classe Segpa de Péronne, un des buts de la visite est d’enraciner les jeunes dans cette histoire populaire souvent tragique. De la « salle des pendus » jusqu’aux galeries reconstituées, l’atmosphère est studieuse, voire recueillie. Le guide, un ancien mineur de 73 ans qui se balade dans un bleu de travail pimpant, explique le système Bedeau qui régissait le travail à la mine : « Un système dont on parle beaucoup ces temps-ci, un système d’attribution de points en fonction de la longueur de galerie creusée qui déterminait le salaire », explique le vieux mineur reconverti en guide touristique. « Les points, c’est pas trop notre truc », lance Kevin Loeuillet, le prof de d’histoire et de français. Sourires.

Voir tous les portfolios