La folle semaine des ouvriers de la fonderie de Saint-Claude

En grève depuis presque deux mois pour éviter la fermeture de l’usine MBF Aluminium dans le Jura, les ouvriers ont appris le 25 mai que le tribunal de commerce de Dijon accordait un nouveau délai à un éventuel repreneur pour présenter une offre. Il faut dire qu’ils ont multiplié les actions : grève de la faim devant le ministère de l’économie à Paris, blocage des entrepôts Renault dans l’Yonne, rencontre avec le conseiller de Macron, avec la présidente de région... Comtois, rends-toi ! Nenni, ma foi !

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne
  1. Mercredi 26 mai 2021, Saint-Claude. Assemblée générale au 56e jour de grève des salariés à l’usine MBF Aluminium, en redressement judiciaire. La veille, le tribunal de commerce de Dijon accordait un délai supplémentaire jusqu’au 15 juin 2021, pour permettre à un éventuel repreneur de présenter un dossier complet, tandis que le président de la République lui-même validait le principe d’un consortium public-privé pour sauver la fonderie du Haut-Jura proposé par la région Bourgogne-Franche-Comté, qui entrerait au capital de l’usine.

  2. 16 avril 2021, Saint-Claude. Jean-Claude Caigne, 51 ans, dont 28 chez MBF, est opérateur aux presses. Pendant l’occupation de l’usine par les grévistes, il présente la presse à ses enfants. Sur le mur derrière lui, la Renault Captur dont le carter entrant dans la motorisation hybride est fabriqué sur cette même presse.

  3. 18 mai 2021, Paris. Quatre représentants syndicaux de MBF Aluminium entament une grève de la faim devant le ministère de l’économie à Paris pour obtenir de l’État des actions afin de sauver le site et ses 270 salariés. Le ministre Bruno Le Maire les évitera mais ils rencontreront sa ministre déléguée, Agnès Pannier-Runacher.

  4. 26 mai 2021, Saint-Claude. Olivier Bergamini, 42 ans, contrôle par radiographie la qualité des pièces. Cela fait 18 ans qu’il travaille chez MBF.

  5. 20 mai 2021, Villeroy. 150 salariés des trois fonderies – MBF à Saint-Claude, Fonderies de Bretagne et Fonderies du Poitou – se rejoignent pour bloquer l’entrepôt Renault de pièces détachées à Villeroy, dans l’Yonne. L’action a pour objectif de dénoncer l’attitude du constructeur automobile français vis-à-vis de la fonderie, Renault ne souhaitant pas respecter ses engagements contractés de volumes.

  6. 26 mai 2021, Saint-Claude. Sitthi Noihom, 40 ans, est cariste métal. Il travaille depuis 14 ans chez MBF. Il est père de trois enfants scolarisés à Saint-Claude.

  7. 21 mai 2021, Nevers. Dalila Bel-Akahal à son 4e jour de grève de la faim. Le 21 mai, les quatre représentants syndicaux en grève de la faim se rendent dans la Nièvre afin d’interpeller Emmanuel Macron sur leur situation. Ils sont attendus par les forces de l'ordre à proximité de l’aéroport où va se poser l’hélicoptère du président. Dans les odeurs de friture des deux fast-foods du parking où les gendarmes les bloquent, Dalila rêve d’une énorme côte de bœuf. Ils obtiennent finalement un rendez-vous avec le conseiller du président aux territoires qui leur assure qu’il présentera leur dossier à Emmanuel Macron dans l’hélicoptère lors du retour. Ils décident d’arrêter la grève de la faim et de rentrer à Saint-Claude.

  8. 26 mai 2021, Saint-Claude. Sous-préfecture du département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, la ville est la « capitale de la pipe et du diamant », comme la présente l’office de tourisme du Jura. La commune a perdu 2 000 habitants en dix ans. Il ne reste que 9 000 personnes. La faute à la désindustrialisation, aux entreprises qui licencient ou qui ferment. Les jeunes cherchent du travail ailleurs, les familles s’en vont, faute d’avenir.

  9. 26 mai 2021, Saint-Claude. Gharib El Kikri, 38 ans, est cariste fusion. Il transporte des fours aux presses des poches contenant l’aluminium en fusion. Il est depuis 12 ans chez MBF. Avant lui, son père a travaillé 25 ans dans cette usine. 

  10. 26 mai 2021, Saint-Claude. Les salariés en grève (environ les deux tiers des 270 que compte l’usine) occupent la fonderie MBF Aluminium. Ici, tout le monde dit « Manzoni », du nom du créateur de l’entreprise en 1941.

  11. 16 avril 2021, Saint-Claude. Hassan Slaoui et ses fils Ilyes et Ryan, auxquels il présente la fonderie. Hassan travaille de nuit au grenaillage, le parachèvement des pièces brutes de démoulage après la coulée

  12. 25 mai 2021, Dijon. Devant le tribunal de commerce, des salariés en grève inquiets attendent de connaître le sort de leur entreprise menacée de liquidation judiciaire.

  13. 25 mai 2021, Dijon. Les délégués de la coordination syndicale annoncent à leurs camarades la décision du tribunal de commerce : l’unique offre de reprise n’est pas acceptée, néanmoins un délai supplémentaire est accordé à l’usine de Saint-Claude.

    Une heure plus tard, ils rencontrent la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS), qui leur annonce que la région souhaiterait entrer au capital de la fonderie, par le biais d’un consortium public-privé.

  14. 26 mai 2021, Saint-Claude. Franck Duplessis, 57 ans, mouleur, travaille depuis 30 ans chez Manzoni (MBF). Il y a rencontré sa femme, qui travaille maintenant dans la lunetterie à Morez, à quelque 30 kilomètres de Saint-Claude. Ils ont deux enfants de 13 et 16 ans.

  15. 26 mai 2021, Saint-Claude. Fadoua El Adki, 46 ans, opératrice DB35 (du nom du carter des Renault hybrides, les pièces phares de MBF) au grenaillage. En CDD chez MBF depuis neuf mois, elle a quatre enfants, dont deux à la maison. Son mari est en invalidité.

  16. 26 mai 2021, Saint-Claude. Les salariés se retrouvent en assemblée générale. La veille, le tribunal de commerce de Dijon accordait un sursis de trois semaines à l’usine, tandis que le président de la République lui-même validait le principe d’un consortium public-privé pour sauver la fonderie du Haut-Jura proposé par la région Bourgogne-Franche-Comté, qui entrerait au capital de l’usine.

  17. 26 mai 2021, Saint-Claude. Éric Gauthier, 54 ans. En 33 ans chez Manzoni, il a travaillé à de multiples postes. Sa femme est en arrêt de travail.

  18. 16 avril 2021, Saint-Claude. Carine Amet, 47 ans, dont 23 chez Manzoni. Elle travaille au service HSE qui évalue les risques et la politique de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement de l’usine. Elle a deux enfants à charge.

  19. 26 mai 2021, Saint-Claude. Pierre Muller, 62 ans, dont 44 chez Manzoni, travaille au contrôle qualité. C’est à cet endroit précis où je le photographie qu’il a rencontré autrefois sa femme. Depuis, ils ont quatre petits-enfants.

  20. 26 mai 2021, Saint-Claude. Thammavongsa Oudom, 61 ans, mouleur, travaille chez MBF depuis 33 ans. Sa femme travaille aussi à la fonderie. Ils ont sept enfants, le dernier, 13 ans, vit encore avec eux.

  21. 26 mai 2021, Saint-Claude. Sahim Guz, 52 ans, opérateur. Travaille depuis 20 ans chez MBF Aluminium.

Voir tous les portfolios

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous