Les trois jours noirs des Indignés espagnols

Par

Le 13 octobre une nouvelle manifestation des Indignés contre le plan d'austérité est prévue en Espagne. Sylvain Cherkaoui, 34 ans, photoreporter longtemps installé en Espagne, a suivi les derniers rassemblements, violemment réprimés, de la fin septembre.

En partenariat avec :
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne
  1. Madrid, 25 septembre 2012. Lors du rassemblement du mouvement espagnol des Indignés, le serveur d'un bar empêche les policiers d'entrer dans l'établissement où des manifestants ont trouvé refuge.

  2. Madrid, 25 septembre 2012. Des affrontements éclatent entre une partie des manifestants et la police, celle-ci tirant des balles en plastique pour disperser la foule. Le bilan de la journée s'établit à 64 blessés – dont 27 policiers – et 34 manifestants arrêtés.

  3. Madrid, 25 septembre 2012. Les manifestants protestent contre les mesures d'austérité du gouvernement de Mariano Rajoy.

  4. Madrid, 25 septembre 2012. Plus tôt dans la matinée, des milliers d’Espagnols de tous âges se réunissent pacifiquement sur la place Neptune. 

  5. Madrid, 25 septembre 2012. La foule des manifestants entendait encercler symboliquement le Parlement pour demander la dissolution de l’Assemblée.

  6. Madrid, 25 septembre 2012. Au fil des heures, la forte présence policière, perçue comme une provocation, électrise l'ambiance.

  7. Madrid, 25 septembre 2012. La répression policière est féroce, les coups de matraque pleuvent sans distinction : manifestants, cameramen, passants…

  8. Madrid, 26 septembre 2012. Nouvelle manifestation le lendemain. Nouvelle réponse policière.

  9. Madrid, 29 septembre 2012. Le samedi suivant, devant la chambre des Députés.

  10. Madrid, 29 septembre 2012. Brandie par les manifestants, une photo de Mariano Rajoy.

  11. Madrid, 29 septembre 2012. Si la participation à la manifestation est légèrement inférieure à celle du 25 septembre, la répression est semblable.

  12. Madrid, 29 septembre 2012. Dans le cortège des manifestants.

  13. Madrid, 29 septembre 2012. « On nous pisse dessus et nous disons “il pleut” », proclame cette affiche.

  14. Madrid, 29 septembre 2012. « Vous n'avez pas honte ? » À la démission du gouvernement, les manifestants ajoutent la libération des détenus arrêtés le 25 septembre.

  15. Madrid, 29 septembre 2012. Vue de dos.

  16. Madrid, 29 septembre 2012. « Assez de coupes budgétaires, de chômage, de mensonges, de politiques corrompus, et de harcèlement. »

  17. Madrid, 29 septembre 2012. La risposte policière se solde par trois mises en détention le 26 septembre, et par 12 blessés légers et deux arrestations le 29 septembre.

  18. Madrid, 29 septembre 2012. Dans la manifestation des Indignés.

Voir tous les portfolios

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous