Les vies de JH Engström

Par

Il ne reste que quelques jours pour voir lexposition consacrée à ce photographe magnifiquement prolifique, organisée par la Villa Pérochon, à Niort (79). JH Engström est né en 1969, en Suède, et il vit aujourdhui à Montreuil, près de Paris, après avoir séjourné à New York. Ses séries témoignent de la vitesse du monde, du tumulte des identités. Et laccrochage dans lécrin de cette Villa permet de tisser des liens entre les temps et les espaces dune vie.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne
  1. Ordet/Le Mot/The Word (2017). Installation de lœuvre vidéo au premier étage de la Villa Pérochon. JH Engström sest filmé en train d’écrire avec sa main plongée dans un pot de peinture noire 160 mots dans les trois langues quil parle : le suédois, le français et langlais. Des mots précis et abstraits (“vulnérabilité”, “culpabilité”, “interprétation”, “humiliation”, “espoir”…), « mais qui sont en fait très personnels, explique le photographe. Chaque mot évoque en nous une image et cette image nous est propre. Cette vidéo est un travail de réflexion que joffre à chacun ».

  2. En haut à gauche, la photographie dune page écrite par Engström, extraite de la série Sketch of Paris. À droite, son autoportrait, extrait de la série Revoir. Et, en bas, une maison en Suède, proche de la maison denfance du photographe.
    Cette dernière est extraite de la série From Back Home, un travail mené conjointement avec le photographe Anders Petersen, dont JH Engström fut lassistant. Tous deux sont nés dans le Värmland, comté du centre-ouest de la Suède. Ils ont fait dialoguer leurs regards et conçu un livre : From Back Home, qui a reçu le prix du livre d’auteur des Rencontres d’Arles, en 2009.

  3. Dans l'exposition de la Villa Pérochon © Didier Goudal Dans l'exposition de la Villa Pérochon © Didier Goudal
    From Back Home (2009). L’exposition consacrée à JH Engström occupe toute la Villa Pérochon, centre d’art contemporain photographique (CACP) ouvert à Niort en 2013, dans lancienne maison de lécrivain Ernest Pérochon (1885-1942). Laccrochage dans ces lieux permet une véritable plongée dans le travail de JH Engström. « Au rez-de-chaussée, nous avons voulu une profusion dimages. Dans une des salles, la série Sketch of Pariscompte rendu de deux décennies passées dans la capitale française – est juste accrochée au mur, explique Patrick Delat, directeur artistique du CACP. La série quil a faite à son retour en Suède est, elle, en revanche, encadrée [voir ci-contre], mais toutes les deux donnent le sentiment dune démesure, dun foisonnement. Entre ces deux séries, nous avons installé les livres de JH Engström, pour donner la mesure de son travail. À létage de la Villa, où lagencement des pièces est quasi tel que du temps dErnest Pérochon, laccrochage est plus dépouillé. Des photos sont simplement posées sur un pan du mur ou dans une autre pièce, de grands tirages de nus occupent tout lespace. On termine avec la vidéo Ordet/Le Mot/The Word [première photo de ce portfolio – ndlr], qui donne les clés de lecture de toute lœuvre. JH Engström ne cesse de questionner lidentité, la personnalité. »
    Au total, quelque 400 photos sont exposées et laccrochage a mobilisé le photographe, son galeriste Jean-Kenta Gauthier, le directeur artistique et toute l’équipe de la Villa Pérochon durant une dizaine de jours. Cétait juste avant le 16 mars 2020. Lexposition na finalement pu être ouverte au public que le 3 juin, après le confinement.

  4. Le très court métrage (4 minutes et 43 secondes) The Animal est un film que JH Engström a fait avec son chat blanc. « Cest une danse. Il bouge vraiment comme les danseurs aimeraient pouvoir le faire. »
    Les deux autres photos sont extraites de la série Revoir.

  5. Vue de l'exposition à la Villa Pérochon © Didier Goudal Vue de l'exposition à la Villa Pérochon © Didier Goudal
    Sketch of Paris (2016). Durant deux décennies, entre 1991 et 2012, JH Engström a vécu à Paris, photographiant la vie de tous les jours et offrant un portrait brut de ses rencontres au fil du temps. Cela a aussi donné un livre, Sketch of Paris, édité en 2013 chez Aperture. À ce jour, il a publié plus dune quinzaine douvrages et ses deux derniers, Day by Day (Éd. Pierre Bessard, Paris) et The Frame (Éd. Pierre von Kleist, Lisbonne), sortiront à l’automne 2020. En 2021, les éditions Actes Sud prévoient aussi de diffuser un Photo Poche consacré à l’œuvre de JH Engström.
    Le site de JH Engström est ici.

     


    afficheengstrom

     

    Exposition JH Engström : Anknytningar / Correspondances / Correspondences.
    Jusqu’au 29 août 2020 au CACP Villa Pérochon.
    64, rue Paul-François-Proust
    79000 Niort
    Du mardi au samedi, de 13 h 30 à 18 h 30. Fermé le 15 août. Entrée libre. 
    Pour vérification, en raison des règles de sécurité sanitaire et afin d’éviter une possible attente, vous pouvez prendre contact avec la Villa Pérochon et réserver votre visite :
    Par e-mail : accueil@cacp-villaperochon.com ou par téléphone : 05 49 24 58 18.

Voir tous les portfolios

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous