A Paris, contre la permanence de l'état d'exception

Dans quelque 70 villes de France (dont Lyon, Toulouse, Lille, Marseille, Strasbourg…), des manifestations étaient organisées ce samedi contre l'état d'urgence et la déchéance de nationalité, à l'appel d'une centaine d’associations rassemblées au sein de deux collectifs, « Nous ne céderons pas ! » et « Stop état d’urgence ». Un projet de loi pour la prolongation de cet état d'exception doit être présenté mercredi en conseil des ministres avant d'être examiné en séance publique par les sénateurs le 9 février, puis par les députés le 16 février. À Paris, plusieurs milliers de personnes (20 000 selon les organisateurs) se sont rassemblées place de la République.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Samedi 30 janvier 2016, Paris. Décrété par François Hollande dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, l'état d'urgence a été prolongé une première fois de trois mois et l'exécutif a annoncé son intention de le proroger une nouvelle fois au-delà du 26 février.

Voir tous les portfolios