Portfolios

Peyo, cheval soignant en soins palliatifs

17 photos

Après des années de compétitions et de spectacles équestres, Hassen et son cheval Peyo ont quitté la scène pour rejoindre un monde radicalement différent : celui de la médecine, de la solidarité et de la dignité humaine. Car Peyo s’est révélé très sensible aux personnes en détresse et sa présence auprès des malades permet de diminuer fortement les médicaments et ainsi un départ plus apaisé. Scientifiques, médecins et vétérinaires se sont penchés sur son cas.

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

  1. © Jeremy Lempin / Divergence

    26 novembre 2020. Centre de soins palliatifs du Centre hospitalier de Calais (Pas-de-Calais). Après avoir vu les enfants en pédiatrie au premier étage, Hassen et Peyo arrivent par l’ascenseur dans le centre de soins palliatifs pour adultes de l’hôpital de Calais. « Peyo est surnommé “Docteur Peyo” tellement il est intégré à l’équipe soignante », me dit Hassen Bouchakour.
    Longtemps, Hassen et Peyo ont été connus pour leurs participations aux compétitions de dressage et leurs spectacles équestres dans le monde entier. Mais Peyo n’est pas un cheval qui cherche le contact avec l’homme et aime être câliné. Peyo a son caractère bien trempé. Pourtant, à l’issue de certains spectacles, cet étalon choisissait certaines personnes du public, s’approchaient d’elles et décidaient de passer du temps à leurs côtés.
    À force de l’observer, Hassen comprend que son cheval choisit toujours des personnes affaiblies moralement, physiquement, psychologiquement. Il décide alors de se rapprocher de spécialistes : des cliniques vétérinaires, mais aussi des neurologues, psychologues, psychiatres et différents médecins spécialisés afin de tenter de comprendre cette attitude. Après quatre ans de recherches et d’observations, et après avoir testé plus de 500 chevaux ces dernières années (dont ses propres poulains), les médecins et vétérinaires ont pu observer un tel fonctionnement cérébral uniquement chez Peyo. Ce que les professionnels et scientifiques étudient aujourd’hui, c’est la capacité instinctive de Peyo à détecter cancers et tumeurs chez l’être humain et son choix d’accompagner certains patients jusqu’à leur dernier souffle.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 7 photos
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Portfolio — 13 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 15 photos
par Guillaume Binet / MYOP avec Sara Cincurova
Portfolio — 17 photos
par Antoine Béguier

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal — France
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal — France
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — International
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux