Portraits de famille avec médicaments

Par

La boîte à pharmacie dit beaucoup de nos maux, nos troubles, nos craintes, nos croyances. Elle dit aussi beaucoup des inégalités du monde, du difficile accès aux soins dans certains pays (25 % de la population mondiale n’a pas accès aux médicaments de base). Dans le cadre du projet Happy Pills, d’Arnaud Robert et Paolo Woods (dont le livre sort le 30 septembre), Gabriele Galimberti a demandé aux familles de « sortir leurs médicaments » avant de poser pour la photo. Idée toute simple mais qui raconte instantanément toute une histoire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Inde. Noorjaha Sagri, 56 ans, son mari Abbas Ali Sagri, 67 ans et leurs trois enfants Faisal, Heena et Rafiq. Ils vivent dans un appartement d’une seule pièce, au cœur du bidonville de Dharavi, à Mumbai. Abbas a souffert d’une attaque cérébrale, la plupart des médicaments présentés en traitent les séquelles. 

Voir tous les portfolios