Portfolios

RER B, les jours d’avant et ceux d’après

16 photos

Le RER B relie l’aéroport Charles-de-Gaulle au nord-est de Paris à Robinson et Saint-Rémy-lès-Chevreuse au sud. Il passe par le cœur de la capitale et la station Châtelet-Les Halles et voit se croiser chaque année plus de 26 millions de voyageurs. Depuis la pandémie, des règles très strictes leur sont imposées : les trajets doivent être limités au strict minimum, le port du masque est obligatoire dans les gares et les trains, et une attestation de l’employeur est impérative pour l’emprunter aux heures de pointe. Vincent Couderc photographie cette ligne depuis des années, il a saisi ici ce que veut dire « le monde d’après ».

Vincent Couderc

27 mai 2020 à 12h42

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

  1. © Vincent Couderc

    Novembre 2016, gare de Châtelet-Les Halles. Le matin, pour se rendre sur leurs lieux de travail, une horde de voyageurs se rue sur les quais pour accéder à leurs trains. 

  2. © Vincent Couderc

    Février 2017, gare de Châtelet-Les Halles. La salle d’échanges pendant les travaux de réaménagement de la gare de Châtelet-Les Halles. Elle peut accueillir jusqu’à 500 000 voyageurs par jour.

  3. © Vincent Couderc

    Mars 2017, dans le RER B. La promiscuité du monde d’avant dans les voitures.

  4. © Vincent Couderc

    Septembre 2017, gare de Châtelet-Les Halles. Des corps agglutinés, des mains qui s’accrochent où elles peuvent, les sacs sur les genoux pour ceux qui ont la chance de s’asseoir. Et un livre pour s’isoler un peu, au calme, le temps du trajet. Une scène caractéristique du RER avant l’épidémie.

  5. © Vincent Couderc

    Novembre 2017, gare de Châtelet-Les Halles. Le soir, à la sortie du travail, une foule dense s’entrecroise sur les quais, ceux qui descendent, ceux qui montent. Ces usagers, pris dans le rythme de leurs journées, nous ramènent quelques mois en arrière, lorsque nous courions après le temps.

  6. © Vincent Couderc

    13 mai 2020, La Courneuve-Aubervilliers. Dans les wagons, les distances physiques sont généralement respectées. Parfois, il y a même de la méfiance, la peur de la proximité peut se faire ressentir.

  7. © Vincent Couderc

    13 mai 2020, gare de La Plaine, Stade de France. Un siège sur deux porte un autocollant « Pour notre santé à tous, laissons ce siège libre ». En arrière-plan, la tour Pleyel, squelette gigantesque en pleine restructuration, en Seine-Saint-Denis.

  8. © Vincent Couderc

    13 mai 2020, gare du Nord. Tony agent de sécurité : « Moi, les règles sanitaires, ça ne me change pas mon quotidien. Je fais toujours 6 h 15-14 heures. »

  9. © Vincent Couderc

    14 mai 2020, gare de Châtelet-Les Halles. La salle d’échanges à l’heure du Covid-19 semble désertée. Malgré les consignes de sécurité, certains usagers ne portent pas de masque, encourant un risque de 135 euros d’amende.

  10. © Vincent Couderc

    14 mai 2020, gare de Drancy. Sonia, 24 ans, attend son RER pour se rendre sur son lieu de travail. Employée dans une boutique de prêt-à-porter aux Halles, elle est heureuse de pouvoir reprendre le travail.

  11. © Vincent Couderc

    14 mai 2020, gare du Bourget. Joseph, agent RATP. Il fait partie de ces métiers les plus exposés. Malgré les consignes de sécurité et le masque, il est tous les jours en contact avec les usagers du RER B. Il reconnaît néanmoins que ces derniers jouent le jeu et se montrent disciplinés.

  12. © Vincent Couderc

    14 mai 2020, entre Châtelet et Gare du Nord. Cependant lors des pics d’affluence, les règles de distanciation physique sont souvent difficiles à respecter.

  13. © Vincent Couderc

    14 mai 2020, sur le quai du RER D, gare du Nord. Le port du masque et la distance imposée posent la question du rapport à l’autre. C’est une forme de confinement qui continue dans les rames.

  14. © Vincent Couderc

    14 mai 2020, entre Gare du Nord et Châtelet. Un agent de sécurité avec son chien. La bouche est le moyen principal de communication. Aussi important que soit le port du masque, il rappelle la muselière.

  15. © Vincent Couderc

    15 mai 2020, gare du Nord. Lorsque les passagers descendent, il est compliqué de respecter la distance d’un mètre.

  16. © Vincent Couderc

    15 mai 2020, gare de Châtelet-Les Halles. Après 19 heures, les stations se vident de leurs flots de passagers, mais les agents sont toujours là.


Nos derniers portfolios

Portfolio — 19 photos
par Laurent Carre et Jeanne Frank
Portfolio — 19 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 20 photos
par Photos : Sadak Souici / Agence Le Pictorium | Textes : Théophile Simon
Portfolio — 14 photos
par Édouard Bride (Photos) et Nicolas Montard (Textes)

À la Une de Mediapart

Journal — France
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — France
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal — France
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux