Roms: une communauté de survie

Par

Ceci se passe à Ostrava, troisième ville de la République tchèque, à la frontière polonaise. Depuis plusieurs mois, quelques familles roms tentent de survivre dans un ancien quartier ouvrier. L'été dernier, plus de 500 Roms y vivaient encore, certains depuis des années. Mais, par souci d'hygiène et de sécurité, les autorités ont décidé d'évacuer les logements. Se sachant indésirables ailleurs, une poignée d'entre eux ont décidé de rester et de se regrouper dans le bâtiment 8. Depuis, ils s'organisent pour remettre sur pied leur quartier. Une communauté d'autogestion soutenue par l'ONG Life Together de Kumar Visnawathan, un travailleur social d'origine indienne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. M. Kaleja, père de famille, revient de la corvée de bois. Prélevé dans la forêt, le bois est indispensable pour cuisiner et se chauffer.

Voir tous les portfolios