Trappes: la marche des femmes voilées

Par

Vendredi 16 août à 15 heures, une marche de femmes musulmanes réunies au sein du collectif “les Sœurs toutes ensemble” était organisée à Trappes (Yvelines). Elle intervenait après l'agression dans cette ville, le 12 août, d'une jeune fille voilée de 17 ans, geste qualifié d'« islamophobe, raciste et sexiste » par le Collectif contre l'islamopholie en France (CCIF). Le collectif des habitants de Trappes et des sympathisants alentour s'y sont associés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. « Nous, femmes musulmanes de Trappes, sommes directement visées par ces lois islamophobes », ont lancé les Sœurs toutes ensemble avant d'entamer leur marche quasi silencieuse du parking du lycée de la plaine de Neauphle, jusqu'à la mairie de Trappes. Pour elles, les attaques de femmes voilées sont le résultat de « la propagande islamophobe ».

Voir tous les portfolios