Pourquoi le 1er novembre tombe le 2, cybermacchabées compris

Par
Si le 1er novembre vous avez volé «de nécropole en nécropole, de pierre tombale en monument», comme Brassens dans La Ballade des cimetières, vous avez tout faux! Le jour des morts tombe le 2 novembre et la révolution informatique devrait nous remettre dans le droit chemin sépulcral.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rappel au règlement: le 1er novembre, férié en notre État laïc, n'est pas la fête des morts. C'est, pour la religion catholique, et ce depuis 835, la fête de tous les saints. Oui, tous: connus et inconnus (vous et moi, sait-on jamais). D'où ce nom, Toussaint, dont le singulier cache une foi pour une fois plurielle, malgré sa volonté de ne voir qu'une seule tête – ou plutôt deux avec celle du fils, trois si l'on compte le Saint-Esprit, et même quatre depuis que le pape s'impose outre mesure.