Debray-Morin: «On n’arrive pas encore à regarder la mort en face»

Par

À l’occasion de la sortie de son livre L’Angle mort (Éditions du Cerf), l’écrivain Régis Debray débat avec le sociologue Edgar Morin, sous l’égide du Monde, de la façon dont l’Occident occulte la mort.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’un est sociologue et a mené un travail pionnier d’anthropologie de la mort (L’Homme et la mort, 1951). L’autre est médiologue et publie ces jours-ci L’Angle mort (Cerf, 80 pages, 9 euros), une réflexion sur la façon dont le terrorisme djihadiste interroge notre rapport à la finitude et au sacré. Réunis par Le Monde, Edgar Morin et Régis Debray dialoguent sur l’histoire et l’actualité d’un oubli.