La complainte du Carreau du Temple

Par

Jean-Luc Baillet, directeur général du Carré du Temple à Paris (IIIe), a été poussé dehors par le maire d'arrondissement, Pierre Aidenbaum. C'est l'échec d'une politique culturelle instrumentalisée, privatisée, avilie. Arrêt sur révocation...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À première vue, il s’agit d’un épiphénomène parisien. À la réflexion, voici une illustration symptomatique de la gestion des affaires culturelles par les temps qui courent. Le 24 juin 2014 était destitué, par son conseil d’administration, Jean-Luc Baillet, directeur général d’un lieu municipal emblématique : le Carreau du Temple, dans le Haut-Marais (Paris IIIe).