Le devoir de mémoire: une quête devenue dette, puis partage

Par

Dans Le Devoir de mémoire. Une formule et son histoire (CNRS Éditions), Sébastien Ledoux se fait le Sherlock Holmes d'une expression qui ne s'en laisse pas conter...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’histoire court plus vite que son ombre, comme en témoigne l’expression « devoir de mémoire » que Sébastien Ledoux suit à la trace. Son étude est conçue tels des capteurs en chaîne dans le champ linguistique, philosophique, ethnographique, politique, universitaire, associatif et militant. Voilà un quart de siècle, en seulement trois ans, le « devoir de mémoire » est passé du statut d’horizon inatteignable à celui de pont aux ânes.