Et si on planchait, Anne Portugal, sur la poésie contemporaine?

Par

Du 64e festival d'Avignon aux discrets recueils d'Anne Portugal, faut-il s'étonner de ce goût pour l'expression publique que manifeste la poésie contemporaine la plus expérimentale ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Réputée illisible pour qui n'en détiendrait pas les clés de lecture, la poésie contemporaine revendique pourtant haut et fort sa place dans la cité. Jusqu'à celle, illustre, du palais des Papes à Avignon où elle fait parler d'elle dès l'ouverture de cette 64e édition du festival, avec la mise en scène d'Un nid pour quoi faire d'Olivier Cadiot.